Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Organisation des communes nouvelles

Amendement n°000067 - rectifié (Assemblée Nationale)

Retiré
Collectivités territoriales
Institutions publiques
Aménagement du territoire
Déposé le Vendredi 28 juin 2019
Voir l'amendement dans le dossier

ARTICLE 4 , Alinea 3

Substituer aux alinéas 3 à 6 les six alinéas suivants :

« Art. L. 2113‑9. – En cas de projet de création d’une commune nouvelle issue de la fusion de toutes les communes membres d’un ou plusieurs établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre, les conseils municipaux intéressés peuvent, par délibération prévue à l’article L. 2113‑2, demander à ce que la future commune nouvelle, sans appartenir à un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre, dispose des mêmes prérogatives et soit soumise aux mêmes obligations que celles que la loi attribue ou assigne directement à ces derniers.

« La création de la commune nouvelle, dans les conditions fixées au premier alinéa, ne peut être décidée par arrêté du représentant de l’État dans le département concerné que si cette demande est faite par les deux tiers au moins des conseils municipaux des communes membres du ou des mêmes établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre, représentant plus des deux tiers de la population totale.

« Alternativement, les conseils municipaux intéressés peuvent, par délibération prévue à l’article L. 2113‑2 désigner l’établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre auquel ils souhaitent voir rattachée la future commune nouvelle.

« Si la moitié des conseils municipaux des communes incluses dans le périmètre de la commune nouvelle, représentant au moins la moitié de sa population, ont délibéré en faveur du rattachement à un même établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre, le représentant de l’État dans le département le met en œuvre lors de la création de la commune nouvelle, après accord de l’organe délibérant de l’établissement public de rattachement envisagé.

« À défaut de délibération remplissant les conditions de l’alinéa précédent, en cas de désaccord du représentant de l’État dans le département avec le souhait exprimé par les communes constitutives de la commune nouvelle ou de désaccord exprimé par l’organe délibérant de l’établissement public de rattachement envisagé, le représentant de l’État dans le département saisit la commission départementale de la coopération intercommunale d’une proposition de rattachement de la commune nouvelle à un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

« La proposition du préfet de département est mise en œuvre dans l’arrêté de création de la commune nouvelle, sauf si la commission départementale se prononce, dans le mois suivant sa saisine, à la majorité des deux tiers de ses membres, en faveur d’un autre projet de rattachement à un établissement public limitrophe de la future commune nouvelle. Dans ce dernier cas, le représentant de l’État dans le département met en œuvre le projet de rattachement proposé par la commission départementale de la coopération intercommunale dans l’arrêté de création de la commune nouvelle. »

Exposé sommaire

Cet amendement modifie la rédaction de l’article L. 2113-9 du code général des collectivités territoriales, afin de prévoir que, dès le projet de constitution d’une commune nouvelle issue de la fusion de toutes les communes membres d’un ou plusieurs établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre, les communes constitutives délibèrent afin de demander soit de ne pas rejoindre un autre établissement public de coopération intercommunale, soit de rejoindre un établissement public de coopération intercommunale existant.

En cas d’absence de majorité qualifiée des communes constitutives de la commune nouvelle, de désaccord du préfet avec ce choix ou de désaccord de l’organe délibérant de l’établissement public de premier rattachement envisagé, le présent amendement organise les modalités nécessaires afin que la commune nouvelle ne demeure pas isolée.

Amendements similaires dans ce dossier

Retiré
Déposé le 29 juin 2019
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 100%
Adopté
Déposé le 2 juillet 2019
Similarité du dispositif: 80% Similarité de l'exposé: 100%
Retiré
Déposé le 28 juin 2019
Similarité du dispositif: 37% Similarité de l'exposé: 74%

Amendements similaires issus d'autres dossiers

Adopté
Déposé le 26 octobre 2016 à 16h27
Similarité du dispositif: 43% Similarité de l'exposé: 27%
Rejeté
Déposé le 26 octobre 2016 à 06h56
Similarité du dispositif: 64% Similarité de l'exposé: 52%
Irrecevable
Déposé le 31 mai 2021 à 14h53