Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Projet de loi de finances pour 2021

Amendement n°003465 (Assemblée Nationale)

Rejeté
Budget
Économie et finances
PME, commerce et artisanat
Déposé le Samedi 7 novembre 2020
Voir l'amendement dans le dossier

ARTICLE 43 , Alinea 6

I. – Après l’alinéa 6, insérer les deux alinéas suivants :

« 3° bis Après le 4° de l’article L. 331‑9, il est inséré un 4° bis ainsi rédigé :

« « 4° bis Les locaux à usage industriel, artisanal, commercial ou de bureaux situés dans les secteurs mentionnés au premier alinéa de l’article L. 331‑15 » ; ».

II. – Compléter cet article par l’alinéa suivant :

« III. – La perte de recettes pour les collectivités territoriales est compensée, à due concurrence, par la création d’une taxe additionnelle aux droits prévus aux articles 575 et 575 A du code général des impôts. »

Exposé sommaire

 Le code de l’urbanisme permet aux communes et EPCI de fixer le taux de la taxe d’aménagement entre 1 % et 5 % selon les aménagements à réaliser, dans différents secteurs. Il leur permet également de majorer ce taux jusqu’à 20 % dans certaines zones, en cas de travaux substantiels de voirie ou de réseaux ou de création d’équipements publics généraux.

L’article 43 du présent PLF prévoit notamment d’élargir les motifs d’emploi de la taxe d’aménagement majorée et donc les secteurs d’application du taux majoré. Toutefois, afin de ne pas pénaliser voire de promouvoir l’installation d’activités en centre-ville, par exemple en rez-de-chaussée d’immeubles de logements, il paraît pertinent de mettre en place à leur égard un allègement de la fiscalité de l’aménagement.

Or, si les collectivités peuvent, pour la part qui leur revient, prévoir une exonération totale ou partielle pour les locaux à usage industriel et artisanal et pour les petits commerces de détail, cette exonération ne peut toutefois être sectorisée et s’applique uniformément sur le territoire.

Le présent amendement vise donc à permettre une telle sectorisation, pour les locaux à usage industriel, artisanal ou commercial, situés dans les secteurs où s’applique le taux majoré de taxe d’aménagement.

Amendements similaires dans ce dossier

Rejeté
Déposé le 10 décembre 2020
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 100%
Non soutenu
Déposé le 9 décembre 2020
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 100%
Rejeté
Déposé le 6 novembre 2020
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 100%

Amendements similaires issus d'autres dossiers

Retiré
Déposé le 21 novembre 2017
Similarité du dispositif: 77% Similarité de l'exposé: 78%
Retiré
Déposé le 22 novembre 2017
Similarité du dispositif: 77% Similarité de l'exposé: 78%
Retiré
Déposé le 23 novembre 2017
Similarité du dispositif: 77% Similarité de l'exposé: 78%