Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Orientation des mobilités (LOM)

Amendement n°139 (Sénat)

Adopté
Aménagement du territoire
Transports
Justice et droit
Déposé le Mercredi 20 février 2019 à 17h59
Voir l'amendement dans le dossier
Déposé par : Mme Françoise Gatel,

Article 31 , Alinea 40

I. – Alinéas 40


Après les mots :


il est inséré


rédiger ainsi la fin de cet alinéa :


deux alinéas ainsi rédigés :


II. – Après l’alinéa 41


Insérer un alinéa ainsi rédigé :


« 8° L’interdiction, pendant une durée de cinq ans au plus, de conduire un véhicule qui ne soit équipé par un professionnel agréé ou par construction d’un dispositif homologué d’anti-démarrage par éthylotest électronique. Lorsque cette interdiction est prononcée en même temps que la peine d’annulation ou de suspension du permis de conduire, elle s’applique, pour la durée fixée par la juridiction, à l’issue de l’exécution de cette peine. »


III. – Alinéa 42


Après les mots :


À l’issue de cette période d’interdiction,


rédiger ainsi la fin de cet alinéa :


l’intéressé est soumis à un contrôle médical de l’aptitude à la conduite.

Exposé sommaire

Le présent amendement étend en premier lieu la peine complémentaire d’interdiction de conduire un véhicule qui ne soit pas équipé d’un dispositif homologué d’anti-démarrage par éthylotest électronique au délit de refuser de se soumettre aux épreuves ou vérifications destinées à établir la preuve de l’état alcoolique, prévu par l’article L. 234-8 du code de la route. Il s’agit de parachever l’alignement des sanctions encourues en cas de commission de ce délit sur celles prévues pour le délit sous l’empire de l’état alcoolique, afin de ne pas inciter les conducteurs à se soustraire aux épreuves de dépistage de l’imprégnation alcoolique lors des contrôles de police.


L’amendement clarifie par ailleurs les conditions dans lesquelles une personne condamnée pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique en état de récidive est soumise, à l’issue de sa peine, à un contrôle médical de l’aptitude à conduire, en supprimant la référence à la commission médicale, qui relève du domaine réglementaire. 

Amendements similaires dans ce dossier

Adopté
Déposé le 21 février 2019 à 16h18
Similarité du dispositif: 99% Similarité de l'exposé: 98%
Retiré
Déposé le 20 mai 2019
Similarité du dispositif: 35% Similarité de l'exposé: 67%
Adopté
Déposé le 13 mai 2019
Similarité du dispositif: 57% Similarité de l'exposé: 67%

Amendements similaires issus d'autres dossiers

Irrecevable
Déposé le 13 mars 2021 à 17h35
En attente
Déposé le 7 décembre 2023
Similarité du dispositif: 62% Similarité de l'exposé: 62%
Rejeté
Déposé le 11 décembre 2019 à 15h19
Similarité du dispositif: 42% Similarité de l'exposé: 61%