Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Loi de programmation de la justice 2018-2022

Amendement n°14 (Sénat)

satisfied
Justice et droit
Institutions publiques
Sécurité publique
Déposé le Jeudi 27 septembre 2018 à 15h12
Voir l'amendement dans le dossier
Déposé par : Mme Jacky Deromedi,

Article 29 , Alinea -20

Supprimer cet article.

Exposé sommaire

Cet article unifie le régime juridique des techniques spéciales d’enquête de sonorisation, de captation d’images, de recueil des données techniques de connexion et de captation de données informatiques. Il ouvre également la possibilité de recourir à ces techniques pour les crimes, et plus seulement pour les infractions relevant de la criminalité et la délinquance organisées.


Il introduit, en réalité, dans le droit commun les techniques d’enquête actuellement réservées à la lutte contre la criminalité organisée. Il s’agit là d’une atteinte particulièrement grave et intrusive aux libertés fondamentales.


Dans les cas où ces techniques seraient autorisées, l’art. 29 dispose que les officiers de police judiciaire pourront utiliser un appareil ou un mécanisme permettant la détection de conversations à distance ou la captation de données informatiques. Cette utilisation serait certes limitée au recueil des données techniques de connexion. Mais Il s’agit là d’atteintes aux libertés fondamentales qui doivent être supprimées.


En outre, le projet de loi prévoit ces techniques pourront être mises en œuvre au-delà du périmètre autorisé par le magistrat dans son autorisation d’utilisation. Cette disposition est particulièrement attentatoire aux libertés fondamentales.


On peut enfin formuler les mêmes objections à ce dispositif qu’en matière de géolocalisation ou d’interception des communications par voie électronique en cas d’urgence ,trop largement définie.


Notre amendement tend donc à supprimer cet article.

Amendements similaires dans ce dossier

Rejeté
Déposé le 17 décembre 2018
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 83%
Non soutenu
Déposé le 15 novembre 2018
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 83%
Non soutenu
Déposé le 15 novembre 2018
Similarité du dispositif: 7% Similarité de l'exposé: 72%

Amendements similaires issus d'autres dossiers

Rejeté
Déposé le 10 février 2019 à 23h00
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 70%
Rejeté
Déposé le 9 novembre 2022
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 76%
Rejeté
Déposé le 28 octobre 2022
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 76%