Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Loi de finances rectificative 2017 (2)

Amendement n°160 (Sénat)

Rejeté
Budget
Économie et finances
Institutions publiques
Déposé le Mercredi 13 décembre 2017 à 17h38
Voir l'amendement dans le dossier

Article 27 bis

Compléter cet article par un paragraphe ainsi rédigé :


… ‑ La première phrase du 4° du 5 du même article 266 quinquies C est complétée par les mots : « ou par des petits producteurs d'électricité d'origine renouvelable ou de récupération qui la consomment pour les besoins de leur activité ».

Exposé sommaire

L’exonération de contribution au service public de l’électricité prévue par l’article 266 quinquies C du code des douanes, vise à transposer la possibilité, offerte par la directive encadrant le cadre européen de taxation de l’électricité, d’exonérer de taxe l’électricité produite par les petits producteurs. Cet amendement vise à compléter l’amendement du gouvernement adopté à l’Assemblée nationale, visant à revenir à la pratique des douanes appliquant l’exonération uniquement en cas de consommation intégrale.


Imposer de manière globale le bénéficie de l’exonération à la nécessité de consommer intégralement l’électricité produite constituerait un frein conséquent pour le développement de l’autoconsommation notamment celle de l’électricité vertueuse. Aussi comme le permet le droit européen, cet amendement vise à exonérer de CSPE l’autoconsommation d’électricité vertueuse, que celle-ci soit intégralement consommée ou non.


Pour motiver son amendement, le gouvernement a indiqué qu’il existait un risque de double imposition. Cet argument n’apparaît pas pleinement pertinent dans la mesure où il serait parfaitement possible de traiter différemment, sur le plan fiscal, l’électricité consommée de celle qui est exportée sans que cela ne génère une charge administrative accrue à un niveau significatif. Au surplus, cette charge administrative ne saurait faire oublier l’enjeu environnemental que représente le développement de l’autoconsommation et notamment du développement des énergies renouvelables. En ce sens, il y a lieu d’exclure du dispositif prévu par le gouvernement les petits producteurs d’électricité d’origine renouvelable ou de récupération qui la consomment pour les besoins de leur activité.

Amendements similaires dans ce dossier

Rejeté
Déposé le 13 décembre 2017 à 23h00
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 70%
Rejeté
Déposé le 13 décembre 2017 à 23h00
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 71%
Rejeté
Déposé le 14 décembre 2017 à 17h20
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 72%

Amendements similaires issus d'autres dossiers

Non soutenu
Déposé le 12 novembre 2018
Similarité du dispositif: 60% Similarité de l'exposé: 76%
Non soutenu
Déposé le 6 décembre 2018 à 14h56
Similarité du dispositif: 58% Similarité de l'exposé: 76%