Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Physicien médical

Amendement n°2 - rectifié (Sénat)

Rejeté
Santé
Sciences et technologies
Travail et emploi
Déposé le Mardi 10 octobre 2017 à 09h02
Voir l'amendement dans le dossier

Article 2

Après l’article 2


Insérer un article additionnel ainsi rédigé :


L’article L.4341‑8 du code de la santé publique est ainsi rédigé :


« Art. L. 4341‑8. – Les connaissances linguistiques font partie des qualifications professionnelles de la profession d’orthophoniste et sont contrôlées au moment de l’examen de ces qualifications professionnelles. L’orthophoniste doit posséder les connaissances linguistiques nécessaires à l’exercice de la profession. »

Exposé sommaire

Le présent amendement propose une modification du code de santé publique afin de garantir que la profession d’orthophoniste soit exercée en France par des professionnels maîtrisant la langue française. Ilpermettra de s’assurer de la maîtrise du français par l’orthophoniste demandeur d’une reconnaissance de ses qualifications et de garantir ainsi la protection des patients et la qualité des soins dispensés.


En effet, la Commission européenne a elle-même reconnu la maîtrise de la langue comme compétence des orthophonistes et il serait donc nécessaire qu’elle apparaisse dans la transposition de la directive. Si la directive afférente stipule que « les autorités compétentes devraient avoir la possibilité d’effectuer des contrôles du niveau linguistique après la reconnaissance des qualifications professionnelles», la Commission européenne confirme dans ses documents d’accompagnement à la mise en oeuvre de la directive (Code de conduite et guide de l’utilisateur) « qu’il existe toutefois une exception à cette règle lorsque les connaissances linguistiques font partie de la qualification (exemple: orthophoniste, professeur enseignant la langue du pays d'accueil) ». Il n'y a donc pas d'impossibilité de mise en oeuvre d'une telle disposition qui sécurisera davantage la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé. 




Amendements similaires dans ce dossier

Rejeté
Déposé le 9 octobre 2017 à 10h17
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 89%
Non soutenu
Déposé le 13 juillet 2017
Similarité du dispositif: 92% Similarité de l'exposé: 88%
Non soutenu
Déposé le 13 juillet 2017
Similarité du dispositif: 92% Similarité de l'exposé: 89%

Amendements similaires issus d'autres dossiers

Irrecevable
Déposé le 12 novembre 2018 à 14h55
Rejeté
Déposé le 21 mars 2021 à 14h24
Similarité du dispositif: 58% Similarité de l'exposé: 56%