Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Engagement dans la vie locale et action publique

Amendement n°209 - rectifié (Sénat)

Adopté
Démocratie locale et participation citoyenne
Collectivités territoriales
Institutions publiques
Déposé le Lundi 30 septembre 2019 à 10h22
Voir l'amendement dans le dossier

Article 26

Après l'article 26


Insérer un article additionnel ainsi rédigé :


Le code général des collectivités territoriales est ainsi modifié :


1° Au dernier alinéa de l’article L. 2123-9, après les mots : « salariés protégés », sont insérés les mots : « , pour une durée de douze mois, » ;


2° Au dernier alinéa de l’article L. 3123-7, après les mots : « salariés protégés », sont insérés les mots : « , pour une durée de douze mois, » ;


3° Au dernier alinéa de l’article L. 4135-7, après les mots : « salariés protégés », sont insérés les mots : « , pour une durée de douze mois, ».

Exposé sommaire

Cet amendement vise à préciser les dispositions relatives au statut de salarié protégé applicables à certains élus locaux. Le code général des collectivités territoriales indique ainsi que les maires et les adjoints au maire des communes de 10 000 habitants au moins, les présidents et les vice-présidents ayant délégation de l’exécutif du conseil départemental ainsi que les présidents ou les vice-présidents ayant délégation de l’exécutif du conseil régional sont considérés comme des salariés protégés au sens du livre IV de la deuxième partie du code du travail.


 


Il n’est toutefois pas indiqué si cette protection s’applique durant les douze mois suivant l’expiration du mandat, comme c’est le cas pour certains salariés protégés, ou uniquement pendant six mois, comme cela est prévu pour d’autres.


 


Cet amendement entend lever ce flou et spécifier expressément que la protection contre le licenciement existant pour ces élus locaux s’étend à douze mois. Il est directement inspiré de la dixième recommandation du rapport de la délégation aux collectivités territoriales « Faciliter l'exercice des mandats locaux : le régime social ».



 

Amendements similaires dans ce dossier

Tombé
Déposé le 2 novembre 2019
Similarité du dispositif: 20% Similarité de l'exposé: 82%
Rejeté
Déposé le 4 octobre 2019 à 08h11
Similarité du dispositif: 52% Similarité de l'exposé: 61%
Rejeté
Déposé le 31 octobre 2019
Similarité du dispositif: 44% Similarité de l'exposé: 64%

Amendements similaires issus d'autres dossiers

Rejeté
Déposé le 4 mars 2024 à 23h00
Similarité du dispositif: 32% Similarité de l'exposé: 46%
Rejeté
Déposé le 5 mars 2024 à 17h24
Similarité du dispositif: 37% Similarité de l'exposé: 57%
En attente
Déposé le 4 mars 2024 à 17h45
Similarité du dispositif: 32% Similarité de l'exposé: 46%