Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Projet de loi de simplification de la vie économique

Amendement n°286 - rectifié (Sénat)

Rejeté
Économie et finances
Fiscalité
Entrepreneuriat et startup
Déposé le Lundi 3 juin 2024 à 15h06
Voir l'amendement dans le dossier

Article 8

Après l'article 8


Insérer un article additionnel ainsi rédigé :


L’article 1684 du code général des impôts est abrogé.

Exposé sommaire

Cet amendement vise à supprimer la solidarité fiscale entre acquéreur et vendeur, quelle que soit la nature de l’entreprise.


À la différence des ventes d’entreprises sous forme de cessions de titres, l’acquéreur d’une entreprise industrielle, commerciale, artisanale ou libérale, peut être rendu responsable avec le vendeur du paiement de certains impôts directs tels que l'impôt sur le revenu, l'impôt sur les sociétés, ou la taxe d’apprentissage, à concurrence du prix perçu et pendant un délai déterminé. Ainsi en 2022, les ventes et cessions de fonds de commerce ont augmenté de 14,3%, totalisant près de 32 000 transactions pour un montant moyen de 215 716€ (Altares, 2023).


Cette responsabilité contraint, en pratique, les parties à la transaction à bloquer le prix de vente du fonds de commerce pendant 90 jours à compter de la publication de la cession au bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (BODACC), afin de réserver ce prix à l’administration fiscale si le comptable du Trésor en fait la demande pour les impôts dus à raison de l’exploitation.


Cette immobilisation du prix empêche ainsi un réinvestissement rapide pour le vendeur et crée une inégalité de traitement entre les différentes formes de cessions d’entreprises.


C’est d’ailleurs dans le sens de la suppression d’une telle solidarité entre deux parties à un contrat que le législateur a récemment agi dans le cas de la location-gérance. Au cours des six premiers mois d’exploitation, le bailleur et le locataire gérant étaient solidairement responsables des dettes professionnelles contractées par le locataire-gérant. La loi n°2016-1691 du 9 décembre 2016 relative à la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique dite "Sapin II" a purement et simplement supprimé cette règle de solidarité. Ainsi, le locataire-gérant est depuis l'entrée en vigueur de cette loi le seul responsable des dettes nées de son exploitation.


Afin d'harmoniser le régime applicable aux différentes catégories d'entreprises, cet amendement vise donc la suppression du dispositif de solidarité fiscale entre acquéreur et vendeur.

Amendements similaires dans ce dossier

En attente
Déposé le 31 mai 2024 à 08h36
Similarité du dispositif: 100% Similarité de l'exposé: 100%
Rejeté
Déposé le 31 mai 2024 à 09h54
Similarité du dispositif: 18% Similarité de l'exposé: 58%
Adopté
Déposé le 23 mai 2024 à 13h47
Similarité du dispositif: 22% Similarité de l'exposé: 76%

Amendements similaires issus d'autres dossiers

Rejeté
Déposé le 7 octobre 2022
Similarité du dispositif: 45% Similarité de l'exposé: 62%
En attente
Déposé le 9 octobre 2023
Similarité du dispositif: 45% Similarité de l'exposé: 62%
Rejeté
Déposé le 23 novembre 2023 à 07h52
Similarité du dispositif: 35% Similarité de l'exposé: 60%