Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Equilibre des relations commerciales dans le secteur agro-alimentaire (EGALIM)

Amendement n°422 - rectifié (Sénat)

Adopté
Agriculture et alimentation
Concurrence
Économie et finances
Déposé le Mardi 26 juin 2018 à 10h11
Voir l'amendement dans le dossier

Article 10 nonies

Après l’article 10 nonies


Insérer un article additionnel ainsi rédigé :


L’article L. 1 du code rural et de la pêche maritime est complété par un paragraphe ainsi rédigé :


« … – Lors qu’elle met en œuvre des dispositions du droit de l’Union européenne ou des engagements internationaux de la France, la politique en faveur de l’agriculture et de l’alimentation n’impose pas d’obligations législatives ou réglementaires qui, par leur objet ou leur effet, vont au‑delà de ce qui est strictement nécessaire à l’application de ces mesures en droit français. »

Exposé sommaire

L’article L. 1 du code rural et de la pêche maritime précise les objectifs de la politique en faveur de l’agriculture ou de la pêche. Parmi ceux-ci, l’un, essentiel, est néanmoins absent à ce jour : le fait que notre politique, lorsqu’elle met en œuvre les dispositions du droit de l’Union européenne ou les engagements internationaux de la France, ne doit pas alourdir les dispositifs juridiques qui sont nécessaires à leur stricte application en droit français.
La « surtransposition » est l’une des maladies du droit français, tout spécialement en matière agricole et alimentaire. Cette pratique, qui ne s’impose pas nécessairement pour des raisons de protection de la santé publique, met en cause la compétitivité de notre filière agricole et alimentaire. En outre, transposer strictement les dispositifs communautaires n’implique aucunement une baisse de qualité de nos productions.
L’objet de cet amendement est donc de faire de la « non surtransposition » et de l’adoption d’un principe de stricte proportionnalité dans la mise en œuvre en droit français des règles européennes et internationales, l’un des principes de notre politique en faveur de l’agriculture et de l’alimentation.

Amendements similaires dans ce dossier

Rejeté
Déposé le 26 juin 2018 à 14h07
Similarité du dispositif: 53% Similarité de l'exposé: 52%
Tombé
Déposé le 14 mai 2018
Similarité du dispositif: 46% Similarité de l'exposé: 61%
Rejeté
Déposé le 13 avril 2018
Similarité du dispositif: 72% Similarité de l'exposé: 69%

Amendements similaires issus d'autres dossiers

Rejeté
Déposé le 10 mai 2024
Similarité du dispositif: 7% Similarité de l'exposé: 43%
Non soutenu
Déposé le 26 avril 2024
Similarité du dispositif: 58% Similarité de l'exposé: 72%
Tombé
Déposé le 7 mai 2024
Similarité du dispositif: 59% Similarité de l'exposé: 62%