Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Décret du 25 août 1992 concédant à la Société nationale des gaz du Sud-Ouest la construction et l'exploitation d'un réseau de transport de gaz sur le territoire des départements des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, de la Gironde, du Gers, de la Haute-Garonne, de Lot-et-Garonne, de Tarn-et-Garonne, du Lot, de l'Aveyron, du Tarn, de l'Aude, de l'Ariège et des Hautes-Pyrénées

Consommateurs
Grandes et moyennes entreprises
Collectivités territoriales
Déposé le 24 août 1992 à 22h00, publié le 27 août 1992 à 22h00
Journal officiel

Texte

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l'industrie et du commerce extérieur,
Vu la loi du 15 février 1941 relative à l'organisation de la production du transport et de la distribution du gaz;
Vu la loi no 46-628 du 8 avril 1946 portant nationalisation de l'électricité et du gaz, modifiée par les lois no 46-2298 du 21 octobre 1946, no 48-1260 du 12 août 1948 et 49-1090 du 2 août 1949;
Vu le décret no 85-1108 du 15 octobre 1985 relatif au régime des transports de gaz combustibles par canalisations;
Vu le décret no 51-440 du 17 avril 1951 modifiant et complétant le décret no 50-578 du 24 mai 1950 relatif à la délimitation des circonscriptions régionales et à la gestion des ouvrages de production et de transport de gaz en vue de régler le fonctionnement des concessions de transport de gaz;
Vu le décret no 52-77 du 15 janvier 1952 portant approbation du cahier des charges type des transports de gaz par canalisations;
Vu la demande présentée par la Société nationale des gaz du Sud-Ouest ayant pour objet la construction et l'exploitation des canalisations ci-après désignées d'un réseau de transport de gaz:
Artères:
Lacq-Pau, Lacq-Soumoulou, Bernac-Debat-Lannemezan-Saint-Gaudens;
Lacq-Bayonne, Lacq-Oeyregave-Lahonce-Bayonne, Liaison de Boussens;
Lacq-Auros-Ambes, Captieux-Saucats-Labrède-Ambes, Labrède-Saucats;
Ambes-Bassens, Lussagnet-Léguevin, Léguevin-Roques, Léguevin-Seilh Nord,
Léguevin-Seilh Sud, Lias-Grenade, Grenade-Montauban, Lussagnet-Lias,
Lias-Roques, Ibos-Bordères, Morlaas-Idron, Lahonce-Mouguerre;
Antennes principales:
Lacq-Oloron-Arudy, Sorde-l'Abbaye-Dax, Bernac-Debat-La Mongie;
Montrejeau-Bagnères-de-Luchon, Pamiers-Foix;
Roques-Carcassonne-Narbonne-Perpignan, Mas-Saintes-Puelles-Castres;
Ondes-Albi, Montauban-Decazeville, Septfonds-Cahors, Galgan-Figeac;
Galgan-Rodez, Agen-Fumel, Feugarolles-Nérac-Condom, Damazan-Marmande,
Saint-André-de-Cubzac-Blaye.
Autres antennes et branchements raccordés aux ouvrages susvisés, aux conduites de la concession no 1, et ses avenants octroyés à la Société nationale Elf-Aquitaine (Production), à d'autres conduites de transport ou de distribution tels qu'ils sont définis à l'article 5 du cahier des charges.
Vu les décisions chargeant les directeurs régionaux de l'industrie et de la recherche pour les régions Midi-Pyrénées, Aquitaine et Languedoc-Roussillon et les préfets des départements des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, de la Gironde, du Gers, de la Haute-Garonne, de Lot-et-Garonne, de Tarn-et-Garonne, du Lot, de l'Aveyron, du Tarn, de l'Aude, de l'Ariège et des Hautes-Pyrénées de l'instruction administrative et de l'enquête publique dans ces départements;
Vu les résultats des enquêtes publiques auxquelles ces affaires ont été soumises dans les départements des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, de la Gironde, du Gers, de la Haute-Garonne, de Lot-et-Garonne, de Tarn-et-Garonne, du Lot, de l'Aveyron, du Tarn, de l'Aude, de l'Ariège et des Hautes-Pyrénées;

Article 37



Election de domicile

Pour l'application de la convention, le concessionnaire fait élection de domicile à Pau, 49, avenue Dufau.

CONCESSION DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL


DE LA SOCIETE NATIONALE DES GAZ DU SUD-OUEST



CONCESSION No 7



CAHIER DES CHARGES



C HAPITRE Ier



Objet de la concession

2. Pour l'alimentation d'ouvrages de transport n'entrant pas dans la présente concession, dont notamment:
- canalisations faisant partie de la concession no 1 octroyée à la Société nationale Elf-Aquitaine (Production);
- canalisations du gaz de France Rodez-Millau, Viviez-Aurillac.
3. Pour l'alimentation de distributions publiques, d'ouvrages de transport, non compris dans les énumérations qui précèdent.
4. Pour l'alimentation de clients directs tels qu'ils sont définis à l'article 4 du décret no 85-1108 du 15 octobre 1985 relatif au régime des transports de gaz combustible par canalisations et dans les conditions fixées à cet article.
5. Pour la réception et le transport du gaz provenant soit d'une usine productrice, soit d'un gisement, et destiné à une autre usine productrice ou à un autre gisement (équilibrage).
L'alimentation des distributions publiques et ouvrages de transport visés au 3 ci-dessus et l'alimentation des clients directs visés au 4 ci-dessus, dont la demande d'alimentation sera présentée en cours de concession, ne pourra être consentie que:
- si les quantités de gaz dont dispose le concessionnaire lui permettent de donner satisfaction aux demandeurs;
- si les canalisations et ouvrages divers de la concession de transport,
définis aux articles 5 et 6 ci-dessous, lui permettent de livrer les quantités de gaz supplémentaires dont la fourniture est demandée, sans qu'il en résulte un trouble quelconque dans le fonctionnement du réseau de transport.
Les demandes d'augmentation de fourniture formulées par les clients visés au 1, 2, 3 et 4 ci-dessus ne seront également recevables que dans les mêmes limites.
Au cas où les demandes d'alimentation ou d'augmentation de fournitures seraient présentées concurremment, l'ordre à suivre pour leur donner satisfaction sera le suivant:
- distributions publiques énumérées au 1 ci-dessus;
- ouvrages de transport énumérés au 2 ci-dessus;
- distributions publiques et ouvrages de transport visés au 3 ci-dessus;
- clients directs visés au 4 ci-dessus.
Le concessionnaire est tenu d'adresser au service du contrôle copie des contrats relatifs à l'alimentation en gaz des divers clients énumérés aux paragraphes 1, 2, 3 et 4. Le service tiendra à jour un registre résumant les principales dispositions de ces contrats.

Article 11



Extensions

On entend par extension les constructions de canalisations et d'ouvrages annexes de transport (3) réalisées dans la zone concédée définie à l'article 1er dont l'établissement n'est pas prévu à l'article 6 ci-dessus et qui sont destinées à alimenter soit des distributions publiques, soit des ouvrages de transport, soit des clients directs.

Article 32



Fin anticipée de la concession

L'autorité concédante a le droit de mettre fin par anticipation à la concession en cours au cas où le maintien du service assuré par le concessionnaire ne présente plus d'intérêt au point de vue économique ou technique, ou au cas où l'autorité concédante estime qu'il est conforme à l'intérêt général d'organiser le service suivant des modalités nouvelles tenant compte des progrès de la science ou de la technique.
Si l'autorité concédante use de cette faculté, la liquidation de la concession se fait d'accord entre les parties ou à défaut par voie d'arbitrage.

Article 2



Utilisation des ouvrages de la concession


conditions générales d'alimentation

Les ouvrages de la concession tels qu'ils sont définis aux articles 5 et 6 ci-après sont utilisés:
1. Pour l'alimentation en tout ou partie des distributions publiques suivantes: Agen, Aignan, Aiguillon, Aire-sur-Adour, Albi, Ambarès, Ambès,
Arcachon-Gujan, Argelès-Gazost, Arthez-de-Béarn, Artigues-Latresne, Artix,
Arudy, Aubin, Auch, Aurillac, Auterive, Bagnères-La Mongie, Barcelonne du Gers, Bayonne, Bazas, Bazet, Bénéjacq, Biganos, Biscarrosse-plage,
Biscarrosse-ville, Blaye, Bordeaux, Bourg, Boussens, Bram,
Cadaujac-Léognan-Cestas, Cahors, Capdenac, Capendu, Carbonne, Carcassonne,
Carmaux, Casteljaloux, Castelnaudary, Castelsarrasin, Castres, Cazaux,
Cazères, Cépet, Cierp-Gaud, Cintegabelle, Condom Z.I., Condom-ville,
Cornebarrieu, Couiza, Dax, Damazan, Decazeville, Denguin, Figeac, Foix,
Fumel, Gaillac, Gan, Gimont, Graulhet, Grenade, Hagetmau, Ibos, Illats, Izon, L'Isle-Jourdain, L'Isle-de-Noé, Lacq, Lamagistère, Langon, Lannemezan, La Réole-Gironde, La Réole-ville, Laroque-d'Olmes, Le Houga, Léguevin, Lézignan, Libourne, Limoux, Longueville, Lourdes, Loures-Barousse, Luchon, Marcheprime, Marmande, Marsac, Martres-Tolosane, Maubourguet, Mazamet-Labruguière, Millau, Mirande, Moissac, Mont-de-Marsan, Montauban Z.I., Montauban-ville, Montréal, Montréjeau, Mourenx, Muret-Roques, Narbonne, Nérac, Nérac-Lavardac,
Noé-Longages, Nogaro, Oloron, Orthez, Pamiers, Parentis-en-Born, Pau,
Pechbonnieu, Penne-d'Agenais, Perpignan, Pierrefitte-Nestalas, Plaisance,
Pontacq, Prat-et-Bonrepaux, Pujaudran, Revel, Rion-des-Landes, Rodez,
Salies-de-Béarn, Salies-du-Salat, Saucats, Saverdun, Saint-André-du-Cubzac,
Saint-Benoît-de-Carmaux, Saint-Gaudens, Saint-Girons, Saint-Loubert,
Saint-Louis-Montferrand, Saint-Pierre-d'Aurillac, Saint-Selve, Saint-Sever,
Saint-Sulpice-sur-Lèze, Saint-Vincent-de-Paul, Saint-Vincent-de-Tyrosse,
Sigean, Soumoulou, Tarbes, Targon, Tartas-ville, Tartas-Mariterre, Tonneins, Toulouse, Tournay, Urt, Valence-d'Agen-ville, Valence-d'Agen Z.I., Valentine, Varilhes, Vayres, Vic-en-Bigorre, Villefranche, Villeneuve-de-Rivière et Villeneuve-sur-Lot.

Article 24



Variation des tarifs en fonction des conditions économiques


Chacun des éléments des tarifs définis ci-dessus varie en fonction des conditions économiques proportionnellement aux variations de l'index N défini chaque mois par la relation:



N= 50 C Co + 50 F Fo

Co=204 (valeur de C le 31 janvier 1959).
Fo=119,10 (valeur de F le 31 janvier 1959).
Les index C et F sont obtenus de la manière suivante:
C représente le prix de gros des charbons français calculé comme suit:
C=20,065"1,052"H H désigne l'indice de prix de vente industriels hors T.V.A. de la houille française hors livraison à E.D.F., publié au B.M.S. (bulletin mensuel de statistique) de l'Institut national de la statistique et des études économiques (base 100 en 1985);
1,052 représente le coefficient de raccordement de l'indice de vente industriels hors T.V.A. de la houille française hors livraison à E.D.F. à la suite du changement d'année de référence de 1984 à 1985;
20,065 représente le coefficient de raccordement entre la série de l'indice de prix de vente à la production hors T.V.A. de la houille française à usage industriel hors livraison à E.D.F. (base 100 en 1984) et la série de l'indice de prix de gros des <> (base 100 en 1949).
F représente le prix en francs par tonne du fioul lourd no 2 ordinaire calculé comme suit:




F=375,32"7,41"2,036" TF 283

TF désigne l'indice de prix de vente industriels hors T.V.A du fioul lourd toutes qualités toutes destinations, publié au B.M.S. (bulletin mensuel de statistique) de l'Institut national de la statistique et des études économiques (base 100 en 1985);
7,41 est le coefficient de raccordement entre l'indice du prix du fioul lourd no 2 ordinaire (Fu) publié au B.O.C.C.R.F. et l'indice TF;
2,036 représente le coefficient de raccordement de l'indice de prix de vente industriels hors T.V.A. du fioul lourd toutes qualités toutes destinations à la suite du changement d'année de référence de 1980 à 1985;
283 représente la valeur de Fu en avril 1976;
375,32 représente la demi-somme des prix de la tonne de fioul lourd no 2 ordinaire au départ des raffineries Méditerranée et Atlantique valables en avril 1976.
En raison de la parution tardive des indices H et TF définitifs, la comparaison est faite sur les indices provisoires tels qu'ils sont connus au dernier jour du mois suivant celui auquel ils se rapportent.
Au cas où l'un des éléments constitutifs de N cesse d'être publié ou vient à être modifié, il lui est substitué un ou plusieurs éléments de nature ......................................................
d'autres organismes compétents.
La valeur de N est arrondie à la demi-unité la plus voisine.
Pour une valeur quelconque de l'index N, les éléments des tarifs visés à l'article 23 sont multipliés par le rapport de cette nouvelle valeur de l'index à la valeur de base.
Les nouveaux prix sont applicables aux livraisons effectuées à partir du premier jour du mois qui suit immédiatement le mois auquel se rapporte la nouvelle valeur de l'index.

Article 3



Obligation d'assurer certains transports


Utilisation complémentaire des ouvrages de la concession

Sur demande formulée par le ministre chargé du gaz pour un motif d'intérêt général, le concessionnaire sera tenu, dans la limite des possibilités de transport du réseau tel qu'il est défini aux articles 5 et 6 ci-après et dans la limite où les contrats d'alimentation conclus avec ses clients le lui permettent, d'assurer à titre d'utilisation complémentaire des ouvrages de la concession, des transports de gaz non prévus au cahier des charges.
Cette utilisation complémentaire ne pourra être demandée qu'à titre provisoire. La répartition éventuelle entre les usagers du supplément de gaz ainsi transporté se fera dans l'ordre défini à l'article 2 du présent cahier des charges.
Le gaz dont il s'agit devra présenter des caractéristiques compatibles avec le respect des obligations découlant pour le transporteur des contrats souscrits par lui avec les clients appartenant aux quatre catégories énumérées à l'article 2.
Pour établir le montant des dépenses résultant de l'utilisation complémentaire des ouvrages de la concession, il sera procédé à une juste et équitable répartition des dépenses globales de la concession de transport entre les quantités de gaz transportées en application de l'article 2 et les quantités de gaz transportées, à titre complémentaire, en application du présent article.

Article 10



Délais d'exécution des ouvrages de la concession

Les ouvrages tels qu'ils sont définis à l'article 5 ci-dessus sont achevés. Les travaux de premier établissement qui sont définis à l'article 6 seront commencés dans un délai d'un an à partir de l'approbation des projets et poursuivis de manière à être achevés dans le délai minimal, à partir de la même date, sous réserve de l'obtention en temps utile des autorisations administratives nécessaires.

Une telle extension est subordonnée à l'autorisation de l'autorité concédante et ne peut être consentie que si les conditions suivantes sont remplies:
1. Si les quantités de gaz dont dispose le concessionnaire lui permettent de desservir les nouveaux clients intéressés à l'extension projetée;
2. Si les canalisations et ouvrages divers de la concession de transport définie au présent cahier des charges permettent au concessionnaire, une fois l'extension réalisée, d'assurer les fournitures de gaz supplémentaires dues au titre de ladite extension, sans qu'il en résulte un trouble quelconque dans le fonctionnement du réseau de transport envisagé dans son ensemble;
3. Si le demandeur participe aux frais nécessités par l'extension,
conformément aux modalités ci-après:
Participation égale au montant des travaux, réglée soit en capital, soit en versements d'annuités, soit sous forme de majoration des tarifs, le concessionnaire déterminant, dans chaque cas particulier, la ou les formes de règlement compatibles avec une exploitation normale. Ces modalités seront portées à la connaissance de l'ingénieur en chef du contrôle de l'Etat.
Dans le cas où des demandes seraient présentées concurremment en vue d'alimenter soit des distributions publiques ou des ouvrages de transport,
soit des clients directs, il ne pourra leur être donné satisfaction que dans l'ordre défini à l'avant-dernier alinéa de l'article 2 ci-dessus.
Au cas où, dans les trente années qui suivront l'établissement de l'extension envisagée, d'autres personnes demanderaient à participer à l'usage de celle-ci, et où il serait techniquement possible de leur donner satisfaction, ces nouveaux usagers seront tenus de rembourser une part du coût des installations utilisées par eux, cette part étant calculée proportionnellement au débit souscrit; le montant des frais à rembourser est établi en tenant compte des charges de premier établissement supportées par les premiers clients, diminuées d'un trentième par année écoulée depuis leur mise en service.
Les extensions font partie intégrante de la concession.
Les travaux d'extension seront exécutés et approuvés dans les mêmes conditions que les travaux de premier établissement des ouvrages de la concession.

Article 13



Droit d'utiliser le domaine public

La présente concession confère au transporteur le droit d'établir et d'entretenir soit au-dessus, soit au-dessous du domaine public, tous ouvrages destinés au transport du gaz combustible prévus au cahier des charges, en se conformant aux dispositions de l'article 30 du décret no 85-1108 du 15 octobre 1985.
Les emplacements sur lesquels le concessionnaire est ainsi habilité à emprunter le domaine public sont relatifs à l'ensemble des canalisations existantes énumérées à l'article 5 ci-dessus (voir annexe) (1).

Art. 1er. - Est approuvée la convention passée le 9 mars 1992 entre le ministre délégué à l'industrie et au commerce extérieur, d'une part, et la Société nationale des gaz du Sud-Ouest, d'autre part, pour la concession,
conformément aux clauses du cahier des charges annexé à cette convention, de la construction et de l'exploitation des canalisations ci-après désignées du réseau de transport de gaz:
Artères:
Lacq-Pau, Lacq-Soumoulou, Bernac-Debat-Lannemezan-Saint-Gaudens;
Lacq-Bayonne, Lacq-Oeyregave-Lahonce-Bayonne, liaison de Boussens;
Lacq-Auros-Ambès, Captieux-Saucats-Labrède-Ambès, Labrède-Saucats;
Ambès-Bassens, Lussagnet-Léguevin, Léguevin-Roques, Léguevin-Seilh Nord,
Léguevin-Seilh Sud, Lias-Grenade, Grenade-Montauban, Lussagnet-Lias,
Lias-Roques, Ibos-Bordères, Morlaas-Idron, Lahonce-Mouguerre.
Antennes principales:
Lacq-Oloron-Arudy, Sorde-l'Abbaye-Dax, Bernac-Debat-La Mongie;
Montrejeau-Bagnères-de-Luchon, Pamiers-Foix;
Roques-Carcassonne-Narbonne-Perpignan, Mas-Saintes-Puelles-Castres;
Ondes-Albi, Montauban-Decazeville, Septfonds-Cahors, Galgan-Figeac;
Galgan-Rodez, Agen-Fumel, Feugarolles-Nérac-Condom, Damazan-Marmande,
Saint-André-de-Cubzac-Blaye.
Autres antennes et branchements raccordés aux ouvrages susvisés, aux conduites de la concession no 1, et ses avenants octroyés à la Société nationale Elf-Aquitaine (Production), à d'autres conduites de transport ou de distribution tels qu'ils sont définis à l'article 5 du cahier des charges.

Article 1er



Services concédés

Le présent cahier des charges s'applique à la concession ayant pour objet la construction et l'exploitation du réseau de transport de gaz par canalisation établi, conformément aux plans annexés (1), en vue de la fourniture de gaz combustible dans les limites du territoire comprenant les départements suivants: Ariège, Aude, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Gironde, Landes, Lot,
Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales,
Tarn, Tarn-et-Garonne.

Article 16



Protection cathodique des installations

Le concessionnaire réalisera, s'il y a lieu, la protection cathodique de ses installations de transport, conformément aux dispositions réglementaires en vigueur.

Article 17



Mise en service des ouvrages

La mise en service des ouvrages devra se faire conformément aux dispositions des articles 32 et 33 du décret no 85-1108 du 15 octobre 1985.

Article 19



Continuité du service-conditions de fourniture

Le concessionnaire est tenu d'assurer la continuité du service dans les conditions fixées par les contrats visés au dernier alinéa de l'article 2 du présent cahier des charges.
Les interruptions de service pour l'entretien et les réparations à faire au matériel sur tout ou partie du réseau, qui ne seraient pas prévues à ces contrats, ne pourront avoir lieu qu'après accord du service du contrôle.
Lesdites interruptions devront être, au préalable, portées à la connaissance des clients intéressés.
Néanmoins, en cas d'accident exigeant une réfection immédiate, le concessionnaire pourra interrompre le transport, à la condition d'avertir dans le plus bref délai le service du contrôle.

C HAPITRE VI



Charges fiscales et contentieux

Art. 3. - Les frais éventuels d'enregistrement et de publication au Journal officiel de la République française de la présente convention et du cahier des charges y annexé seront supportés par le concessionnaire.
Fait en quintuple original à Paris, le 9 mars 1992.

C HAPITRE III



Exploitation des ouvrages

Art. 4. - Le ministre de l'industrie et du commerce extérieur est chargé de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Art. 1er. - Le ministre délégué à l'industrie et au commerce extérieur concède au nom de l'Etat, en conformité des dispositions de la loi no 46-628 du 8 avril 1946, modifiée par la loi no 49-1090 du 2 août 1949, et de celles du décret no 50-578 du 24 mai 1950, complété par le décret no 51-440 du 17 avril 1951, à la Société nationale des gaz du Sud-Ouest, qui accepte, la construction et l'exploitation dans les conditions du cahier des charges ci-annexé des ouvrages ci-après désignés d'un réseau de transport de gaz:
a) Ouvrages déjà construits par la Société nationale des gaz du Sud-Ouest:
Artères:
Lacq-Pau; Lacq-Soumoulou; Bernac-Debat-Lannemezan-Saint-Gaudens;
Lacq-Bayonne; Lacq-Oeyregave-Lahonce-Bayonne; liaison de Boussens;
Lacq-Auros-Ambès; Captieux-Saucats-Labrède-Ambès; Labrède-Saucats;
Ambès-Bassens; Lussagnet-Léguevin; Léguevin-Roques; Léguevin-Seilh-Nord;
Léguevin-Seilh-Sud; Lias-Grenade; Grenade-Montauban; Lussagnet-Lias;
Lias-Roques; Ibos-Bordères; Morlaas-Idron; Lahonce-Mouguerre.
Antennes principales:
Lacq-Oloron-Arudy; Sorde-l'Abbaye-Dax; Bernac-Debat-La Mongie;
Montréjeau-Bagnères-de-Luchon; Pamiers-Foix;
Roques-Carcassonne-Narbonne-Perpignan; Mas-Saintes-Puelles-Castres;
Ondes-Albi; Montauban-Decazeville; Septfonds-Cahors; Galgan-Figeac;
Galgan-Rodez; Agen-Fumel; Feugarolles-Nérac-Condom; Damazan-Marmande;
Saint-André-de-Cubzac-Blaye.
Autres antennes et branchements raccordés aux ouvrages susvisés, aux conduites de la concession no 1 et ses avenants octroyée à la Société nationale Elf-Aquitaine (Production), à d'autres conduites de transport ou de distribution, tels qu'ils sont définis à l'article 5 du cahier des charges.
b) Tous ouvrages à construire ultérieurement dans le cadre de la présente convention dans la zone définie à l'article 1er du cahier des charges.

Article 18



Prescriptions techniques d'exploitation

Le concessionnaire est tenu d'observer les règlements en vigueur, notamment les arrêtés techniques pris en application de l'article 35 du décret no 85-1108 du 15 octobre 1985.
Le concessionnaire doit signaler sans délai au service du contrôle toute difficulté d'exploitation susceptible d'affecter les conditions du service.
Le service du contrôle peut procéder à toutes investigations concernant les difficultés qui lui seront signalées.

Article 35



Timbre et enregistrement

Le présent cahier des charges n'est pas assujetti aux droits de timbre et d'enregistrement. Ces droits, s'ils étaient perçus, seraient à la charge de celle des parties qui en aurait provoqué la perception.

Art. 2. - Les décrets des 30 avril 1963, 13 juillet 1963, 6 février 1970, 3 août 1974, 6 octobre 1975 et 3 mars 1977 sont abrogés.

CONCESSION DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL


DE LA SOCIETE NATIONALE DES GAZ DU SUD-OUEST



CONCESSION No 7



CONVENTION

Entre, d'une part, le ministre délégué à l'industrie et au commerce extérieur agissant au nom de l'Etat et, d'autre part, la Société nationale des gaz du Sud-Ouest, dont le siège est à Pau, 49, avenue Dufau, y faisant élection de domicile, représentée par M. Legros (Jean-Claude), directeur général, il a été convenu ce qui suit:

Article 6



Ouvrages de la concession à établir par le concessionnaire

Le concessionnaire est tenu d'établir les ouvrages suivants:



1a. Canalisations:



......................................................

Vous pouvez consulter le tableau dans le JO no 0199 du 28/08/1992
......................................................







1b. Branchements:



......................................................

Vous pouvez consulter le tableau dans le JO no 0199 du 28/08/1992
......................................................







2. Ouvrages de traitement, de compression, de stockage:



......................................................

Vous pouvez consulter le tableau dans le JO no 0199 du 28/08/1992
......................................................







3. Postes de livraison, de détente:



......................................................

Vous pouvez consulter le tableau dans le JO no 0199 du 28/08/1992
......................................................




La construction de tous nouveaux ouvrages répondant à l'objet de la présente concession est subordonnée à l'autorisation de l'autorité concédante.

La modification des ouvrages visés au présent article et à l'article précédent est également subordonnée à l'autorisation de l'autorité concédante.

Article 7



Ouvrages ne faisant pas partie de la concession

Les installations de production, de traitement et de stockage nécessaires à l'exploitation de la concession ne font pas partie de cette dernière et ne sont pas soumises aux dispositions du présent cahier des charges.

Article 9



Entretien-renouvellement


Mise en conformité avec les règlements techniques

Sont à la charge du concessionnaire:
1. Les travaux d'entretien et de renouvellement nécessaires au maintien du réseau en bon état de fonctionnement.
2. Les travaux de mise en conformité des ouvrages avec les règlements techniques en vigueur.

Article 12



Propriété des terrains

Les constructions affectées au service de transport seront établies soit sur des terrains acquis par le concessionnaire, soit sur des terrains loués par lui, soit sur des terrains grevés des servitudes prévues à l'article 35 de la loi du 8 avril 1946.
Toutefois, l'autorité concédante pourra obliger le concessionnaire à acquérir, en toute propriété, les terrains sur lesquels seront construits les ouvrages et les postes désignés aux 2 et 3 de l'article 6 ci-dessus.

Article 14



Dispositions générales de sécurité

Le concessionnaire est tenu de se conformer pour l'exécution des travaux aux réglementations générales concernant la sécurité en matière de transport de gaz, et notamment aux dispositions prises en application de l'article 35 du décret no 85-1108 du 15 octobre 1985.
Les projets techniques concernant les ouvrages de la concession à établir sont soumis pour approbation au service du contrôle. Les plans et dessins détaillés des ouvrages déjà existants seront soumis au service du contrôle,
qui appréciera si ces ouvrages répondent aux conditions de sécurité exigées par les règlements. Dans la négative, le concessionnaire sera tenu de prendre les mesures nécessaires pour que ces ouvrages répondent auxdites conditions. L'approbation ou le défaut d'approbation des ouvrages n'aura pas pour effet d'engager la responsabilité de l'administration ou de dégager le concessionnaire des responsabilités résultant de l'exécution défectueuse des travaux, de l'imperfection des dispositions prévues ou du mauvais fonctionnement des ouvrages.

Article 21



Affermage de l'exploitation

L'affermage de la concession qui pourrait être autorisé dans le cadre des lois et règlements en vigueur ne déchargera pas le concessionnaire des obligations découlant du présent cahier des charges.

Article 28



Pénalités

Faute par le concessionnaire de remplir les obligations qui lui sont imposées par le présent cahier des charges, des pénalités peuvent lui être infligées sans préjudice, s'il y a lieu, de dommages et intérêts envers les tiers intéressés.
Ces pénalités sont prononcées au profit de l'Etat par le ministre chargé du gaz, après avis de l'ingénieur en chef du contrôle, le concessionnaire entendu.
Elles sont appliquées dans les cas suivants:
1. Au cas d'interruption générale ou partielle non justifiée du transport,
pénalité de:




1 franc " N No

par heure d'interruption et par hectomètre de canalisation dans laquelle le transport est interrompu.
2. Au cas de retard non justifié dans la réalisation des travaux de premier établissement ou de mise en conformité du réseau, pénalité de 0,01 p. 100 du montant des travaux non exécutés par jour de retard.

Article 30



Renouvellement de la concession

Le renouvellement de la concession doit intervenir deux ans au moins avant la date de son expiration.

Article 34



Impôts, taxes et redevances

Tous les impôts ou taxes établis par l'Etat, les départements ou les communes ainsi que les redevances pour l'occupation du domaine public sont à la charge du concessionnaire, à l'exclusion des impôts ou taxes résultant du transport du gaz combustible légalement supportés par les producteurs de gaz ou par les clients et consommateurs publics et privés.

Article 36



Contentieux

Les contestations entre les parties relatives à l'application du présent cahier des charges seront réglées par voie d'arbitrage.
Cet arbitrage aura lieu dans les conditions prévues aux articles 37 et 45 de la loi du 8 avril 1946 lorsque toutes les parties en cause sont soumises aux dispositions de ces articles.

Article 4



Origine du gaz transporté


Nature et caractéristiques du gaz

Le gaz combustible est fourni (2):
- à titre principal par différents gisements situés dans la zone Sud-Ouest; - éventuellement, par d'autres sources.
Le pouvoir calorifique du gaz transporté, mesuré à pression constante, eau condensée, rapporté au mètre cube de gaz mesuré sec à la température de 0oC et sous la pression de 1,013 bar, pourra être compris entre 10,4 et 12,8 kWh/m3 (n). En cas de circonstances exceptionnelles et pour une durée limitée, la limite inférieure pourra être abaissée à 9,3 kWh/m3 (n).
La composition du gaz transporté est telle qu'il ne peut exercer d'action néfaste sur les canalisations de la présente concession.
Toute modification dans l'origine, la nature ou les caractéristiques du gaz transporté telles qu'elles sont définies ci-dessus doit être autorisée par l'autorité concédante.
Dans le cas où le transporteur modifierait les caractéristiques du gaz livré à ses clients, il devra assurer à ces derniers une équitable compensation des charges supplémentaires résultant pour eux de cette mesure.

Vu les rapports établis par les directeurs régionaux de l'industrie et de la recherche pour les régions Midi-Pyrénées, Aquitaine et Languedoc-Roussillon,

Art. 2. - Le concessionnaire atteste que la réglementation relative à l'occupation du domaine public a été respectée lors de l'implantation des ouvrages visés à l'article 1er (a) ci-dessus et s'engage à se conformer à cette réglementation pour la réalisation des ouvrages à construire.

Article 5



Ouvrages existants

Les ouvrages existants, y compris les canalisations hors service, situés dans le périmètre concédé à la date de la demande de la présente concession font partie intégrante de celle-ci. Ils sont énumérés dans l'annexe jointe (1).

C HAPITRE II



Etablissement des réseaux de transport

Article 23



Tarifs

Les tarifs maximaux de base pour la vente du gaz sont différenciés suivant les conditions techniques d'alimentation (notamment: importance de la fourniture, continuité du service, débit, pression, horaire, saison, durée du contrat, situation géographique).
Ils comprennent:
- des prix par kilowattheure de gaz livré;
- une prime fixe annuelle relative au débit journalier et un abonnement annuel par poste de livraison.
Sur les canalisations principales telles qu'elles sont définies aux articles 5 et 6 du présent cahier des charges, le tarif maximal de base hors taxes,
pour la valeur 100 de l'index N défini à l'article 24 du présent texte, est le suivant:
1. Abonnement annuel: 5640 F par an.
2. Prime fixe annuelle:
2.1. Première partie: 0,2937 F/(kWh/j);

2.2. Deuxième partie: 0,0004 F/(kWh/j),
par kilomètre de distance sur les conduites principales entre Lacq et le point de départ de l'antenne ou du branchement.
3. Prix promotionnel: 0,01418 F/kWh.
Dans le cas d'alimentation à partir d'antennes ou de branchements, le tarif ci-dessus est à majorer des charges correspondant à ces antennes et branchements, sous réserve que ces charges n'aient pas été supportées par le client au titre de l'article 11 du présent cahier des charges.
Le concessionnaire a la faculté d'appliquer des tarifs différents des tarifs maximaux de base sous réserve que le montant annuel qui en résulte pour le client reste inférieur ou égal à celui résultant de l'application des tarifs maximaux de base.
Le concessionnaire est tenu de consentir à tous les clients énumérés à l'article 2 du présent cahier des charges les mêmes tarifs pour toutes fournitures de gaz faites dans des conditions équivalentes d'alimentation (notamment: importance de la fourniture, continuité du service, débit,
pression, horaire, saison, durée du contrat), et pour des situations géographiques similaires.

Article 25



Révision des tarifs


Pour maintenir les recettes en harmonie avec l'ensemble des charges supportées par le concessionnaire, les tarifs maximaux de base définis à l'article 23 ci-dessus pourront être révisés à la demande du concessionnaire ou de l'autorité concédante:
1. S'il s'est écoulé plus de cinq années depuis la dernière fixation des tarifs;
2. Si la valeur du coefficient N s'élève à plus de trois demi ou s'abaisse au-dessous des deux tiers de sa valeur au moment de la fixation des tarifs;
3. Si la création de nouveaux moyens de production et de transport, non prévus au présent cahier des charges, améliore les conditions d'exploitation de la concession;
4. Si le montant des bénéfices réalisés par le concessionnaire excède 10 p. 100 des recettes faites au cours des cinq dernières années civiles;
5. Si le solde disponible pour l'amortissement industriel et le renouvellement vient à dépasser 10 p. 100 de la valeur, à l'état de neuf, des installations;
6. Si les travaux de mise en conformité des ouvrages avec de nouveaux règlements techniques mettent en cause l'équilibre des recettes et des dépenses d'exploitation;
7. Si une modification de circonstances économiques ou techniques indépendantes de la volonté du concessionnaire et que ne peuvent pallier les clauses de variation des tarifs introduit dans la présente concession une cause de déséquilibre notable et permanente.
Dans tous les cas, le concessionnaire sera tenu de produire tous documents comptables destinés à permettre l'étude complète d'une révision éventuelle des tarifs.

Article 26



Modification en cours de concession du pouvoir calorifique


du gaz livré. - Incidence sur les tarifs maximaux de base

Dans le cas où le pouvoir calorifique viendrait à dépasser les valeurs fixées à l'article 4 ci-dessus, l'autorité concédante et le concessionnaire devraient procéder à la conclusion d'une nouvelle convention.

C HAPITRE IV



Contrôle de la concession

En cas d'évolution des conditions antérieures d'exploitation, le concessionnaire pourra, compte tenu d'une prorogation des anciens tarifs pendant un délai fixé par décision de l'autorité concédante, et qui sera au minimum d'un mois, modifier les tarifs, en hausse, à l'égard des titulaires de nouveaux contrats portant sur des fournitures de caractéristiques déterminées, sans que lesdits titulaires puissent opposer à cette mesure l'existence de contrats antérieurs en cours conclus à des taux différents.
Le relevé de tous les tarifs consentis par le concessionnaire est adressé au service du contrôle; celui-ci peut ordonner la suppression des dispositions des contrats qui seraient contraires aux prescriptions du présent article.
Les clients qui réunissent les conditions voulues pour être alimentés suivant les modalités énoncées au présent cahier des charges pourront préalablement à la conclusion de leur contrat demander à prendre connaissance soit auprès du transporteur, soit auprès du service du contrôle, des tarifs consentis à des abonnés dont les caractéristiques d'alimentation seraient comparables aux leurs.

Article 27



Organisation du contrôle-Moyens d'action

Le contrôle de la concession s'exerce conformément aux lois et règlements,
sous l'autorité du ministre chargé du gaz.
Les agents chargés du contrôle peuvent à tout moment procéder à toute vérification utile pour l'accomplissement de leur mission ainsi qu'aux essais et mesures prévus à cet effet.
Ces agents peuvent prendre connaissance sur place de tous documents techniques et comptables nécessaires à l'exercice de leur mission.
Le concessionnaire sera tenu de fournir au ministre chargé du gaz, outre les renseignements déjà prévus aux articles 2, 4 et 23 ci-dessus, les rapports et les comptes annuels de chaque exercice.
Le concessionnaire est également tenu de remettre à l'ingénieur en chef du contrôle les plans du réseau ainsi que les dessins complets des ouvrages principaux de la concession dressés à l'échelle prescrite par l'administration et tous renseignements jugés utiles par cette dernière.
Le concessionnaire doit tenir à jour, à ses frais, ces plans et dessins.
Les agents du contrôle rendent compte de leurs observations éventuelles au ministre chargé du gaz; ils ne peuvent en aucun cas s'immiscer dans la gestion de l'exploitation.

Article 8



Travaux de premier établissement

Le concessionnaire est tenu d'établir à ses frais, compte tenu de participations égales au montant des travaux intervenant avec un caractère obligatoire pour la couverture des charges relatives aux antennes et aux raccordements au réseau: les canalisations, accessoires de canalisations,
stations de compression et de détente, postes de mesurage, installations d'épuration et, d'une façon générale, tous ouvrages nécessaires au transport du gaz dans le réseau concédé tel qu'il est défini aux articles 5 et 6 du présent cahier des charges.
Pour ce qui concerne les antennes, les branchements au réseau et les postes de mesurage, le concessionnaire peut exiger des clients la couverture du montant des travaux dans les conditions fixées au 3 de l'article 11 ci-après.

Article 15



Exécution des travaux sur le domaine public

L'exécution des travaux aura lieu dans les conditions prévues à l'article 30 du décret no 85-1108 du 15 octobre 1985.

Article 31



Fin de la concession

Si l'autorité concédante décide de ne pas renouveler la concession, elle devra en aviser le concessionnaire trois ans au moins avant l'expiration de la concession.

Article 33



Remise des ouvrages

En fin de concession, le concessionnaire est tenu de remettre à l'Etat les ouvrages et le matériel de la concession en état normal de service.
A partir de la date de remise effective des ouvrages, l'Etat est subrogé aux droits et obligations du concessionnaire envers les tiers.

Article 29



Durée de la concession

La durée de la concession est fixée à trente ans.

Décrète:

Art. 3. - Les dispositions de l'avenant no 2 à la convention du 6 juillet 1963 approuvé par le décret du 23 novembre 1983 continueront à s'appliquer jusqu'à la date prévue dans cet avenant.

Article 20



Cession de la concession

Sous réserve des dispositions législatives en vigueur, toute cession partielle ou totale de la concession ne pourra avoir lieu qu'en vertu d'une autorisation de l'autorité concédante.

Article 22



Mesures d'urgence en cas de manquement grave


du concessionnaire

En cas de manquement grave du concessionnaire de nature à porter atteinte à la sécurité et à la continuité du service telle qu'elle a été définie à l'article 19 ci-dessus, l'autorité concédante prend, aux frais et risques du concessionnaire, les mesures provisoires nécessaires pour prévenir tout danger et assurer la continuité du service.

C HAPITRE V



Terme de la concession

Fait à Paris, le 25 août 1992.


PIERRE BEREGOVOY


Par le Premier ministre:
Le ministre de l'industrie et du commerce extérieur,
DOMINIQUE STRAUSS-KAHN



Pour le ministre délégué à l'industrie


et au commerce extérieur:


Le directeur du gaz, de l'électricité


et du charbon,


D. MAILLARD
Le directeur général de la Société nationale des gaz du Sud-Ouest,
J.-C. LEGROS



Pour le ministre délégué à l'industrie


et au commerce extérieur:


Le directeur du gaz, de l'électricité


et du charbon,


D. MAILLARD
Pour la Société nationale des gaz du Sud-Ouest:
Le directeur général,
J.-C. LEGROS