Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Décret n° 93-1016 du 25 août 1993 relatif à une majoration exceptionnelle de l'allocation de rentrée scolaire

Jeunesse
Sécurité sociale
Inégalités sociales
Déposé le 24 août 1993 à 22h00, publié le 25 août 1993 à 22h00
Journal officiel

Texte

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre d’Etat, ministre des affaires sociales, de la santé et de la ville, du ministre du budget, porte-parole du Gouvernement, et du ministre de l’agriculture et de la pêche,
Vu le code de la sécurité sociale, notamment ses livres V et VII ;
Vu le code rural, notamment les articles 1090 à 1092 et 1142-12 à 1142-24 ;
Vu l’avis du comité interministériel de coordination en matière de sécurité sociale en date du 30 juillet 1993 ;
Vu l’avis du conseil d’administration de la Caisse nationale des allocations familiales,
Décrète :

Art. 4. - Le ministre d’Etat, ministre des affaires sociales, de la santé et de la ville, le ministre du budget, porte-parole du Gouvernement, et le ministre de l’agriculture et de la pêche sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Art. 2. - L’organisme ou le service compétent pour servir l’allocation de rentrée scolaire est également compétent pour servir la majoration prévue à l’article 1er du présent décret.
Les dépenses sont retracées par ledit organisme ou service dans un compte spécial.

Art. 1er. - Une majoration exceptionnelle est attribuée aux ménages ou personnes bénéficiaires au titre de l’année 1993 de l’allocation de rentrée scolaire.
Le montant de cette majoration exceptionnelle est fixé à 1 097 F pour chaque enfant ouvrant droit à ladite allocation.

Art. 3. - Le financement de ladite majoration est assuré en totalité par l’Etat.

Fait à Paris, le 25 août 1993.


ÉDOUARD BALLADUR


Par le Premier ministre :


Le ministre d’Etat, ministre des affaires sociales, de la santé et de la ville,


SIMONE VEIL


Le ministre du budget, porte-parole du Gouvernement,


NICOLAS SARKOZY


Le ministre de l’agriculture et de la pêche,


JEAN PUECH