Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Abandon scolaire

Question écrite de M. Christian Cambon - Réussite éducative

Question de M. Christian Cambon,

Diffusée le 19 décembre 2007

M. Christian Cambon appelle l'attention de Mme la ministre déléguée auprès du ministre de l'éducation nationale, chargée de la réussite éducative, sur le décrochage à l'école. L'abandon scolaire n'est pas un phénomène récent mais il devient un véritable problème social en cette période de crise. Indicateur de la qualité et de l'efficacité du système scolaire en France, le décrochage scolaire touche dans le Val-de-Marne 5 533 élèves fin 2011.

Malgré la création d'un microlycée à Vitry en 2008 accueillant 90 jeunes déscolarisés et deux écoles de la deuxième chance, le décrochage scolaire comme l'absentéisme sont de véritables fléaux. En France, chaque année voit son lot de professeurs sortir de l'institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) sans affection fixe.

Avec plusieurs milliers d'enseignants qui finissent par faire autre chose qu'enseigner, et un nombre considérable d'élèves en décrochage scolaire qui nécessitent un suivi personnel, il l'interroge sur les détails de la politique gouvernementale en matière de lutte contre l'abandon scolaire.

Réponse - Réussite éducative

Diffusée le 20 février 2013

La lutte contre le décrochage scolaire est une priorité nationale et un enjeu fort dans le cadre de la « Stratégie Europe 2020 ». Ainsi, Vincent Peillon a annoncé récemment l'objectif de réduire de moitié au cours des prochaines années, le flux annuel des décrocheurs. La lutte contre le décrochage scolaire associe prévention et remédiation afin que chaque jeune puisse construire son avenir professionnel et réussir sa vie en société.

L'éducation nationale met en œuvre des mesures adaptées pour prévenir le décrochage scolaire. Le projet d'établissement prend en compte cette démarche avec un travail spécifique pour prévenir l'absentéisme et le combattre. Tous les acteurs de la communauté éducative sont concernés et les familles sont associées.

L'innovation pédagogique est l'un des vecteurs permettant d'aider les élèves à retrouver la voie de la réussite. Dans les établissements scolaires et selon la situation de l'élève, l'objectif est de le réinstaller dans une dynamique positive par rapport à ses études à l'aide de dispositifs spécifiques, notamment l'accompagnement personnalisé de deux heures hebdomadaires, les stages passerelles pour les lycéens des voies générale, technologique et professionnelle désirant changer d'orientation, en cours ou en fin d'année, les stages de remise à niveau et le tutorat par des adultes ou entre élèves.

Lorsqu'un jeune décroche du système de formation initiale, il est accompagné par la mission générale d'insertion (MGI). Les personnels de la MGI cherchent des solutions adaptées à la situation de chacun. Le réseau des groupements d'établissements publics d'enseignement (Greta) peut aussi les y aider.

L'objectif est de permettre le maintien du jeune dans une formation menant à un diplôme professionnel. La MGI présente les possibilités d'aide pour maintenir le jeune en formation initiale sinon, il est dirigé vers la plate-forme territoriale de suivi et d'appui aux décrocheurs et accompagné pour une réinsertion en formation.

La MGI propose des actions de prévention et de raccrochage élaborées avec les établissements et les partenaires de l'insertion, coordonnées dans les plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs : lycée nouvelle chance, micro-lycée, module de repréparation à l'examen (MOREA). Ces actions sont associées à une gestion adaptée des places vacantes dans les formations disponibles, en adéquation avec les projets des jeunes.

Le 4 décembre dernier, le ministre de l'éducation nationale et la ministre déléguée chargée de la réussite éducative ont présenté le nouveau dispositif « Objectif formation-emploi » et les mesures clés afin de permettre à 20 000 jeunes sortis sans diplôme du système éducatif de raccrocher de manière effective d'ici fin 2013.

Les réseaux « Objectif formation-emploi » regroupent, aux côtés des 360 plates-formes d'appui et de suivi des décrocheurs, les acteurs de l'éducation nationale présents sur un territoire afin de coordonner et de développer l'offre de solutions proposées aux décrocheurs (retour en formation dans un établissement scolaire, en formation continue ou en apprentissage, solutions innovantes diverses).

Un référent en charge de la lutte contre le décrochage sera désigné à la rentrée prochaine prioritairement dans les établissements les plus touchés par le phénomène.

Questions similaires

Déposée le 23 novembre 2022 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 19 octobre 2020 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 18 septembre 2017 à 22h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 12 mars 2018 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 6 juillet 2020 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 13 novembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 0%