Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Académie de la Réunion : insuffisance du personnel d'encadrement

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 8 septembre 1993

M. Pierre Lagourgue attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la situation particulièrement critique que connaît l'académie de la Réunion, notamment dans le secteur de l'enseignement secondaire, en raison de la grave carence en personnel d'encadrement. En effet, la dotation 93 en la matière, loin de contribuer à l'alignement sur la métropole du personnel pédagogique, apparaît très nettement insuffisante d'autant que la démographie scolaire est en forte progression à la Réunion.

Ainsi, dans le classement des académies, ce département fait largement figure de lanterne rouge, avec un taux d'encadrement de 6,7, tandis que la moyenne nationale est de 7,7, plusieurs académies dépassant même le taux de 8. Dès lors, pour se situer par exemple au même taux que la moins bien dotée des académies de métropole qu'est celle d'Orléans-Tours, la Réunion devrait disposer de 504 postes supplémentaires ; à l'inverse, si l'on appliquait à l'académie d'Orléans-Tours, le taux en vigueur à la Réunion, cette circonscription pédagogique métropolitaine présenterait un sureffectif s'élevant à 1 139 emplois.

Ces chiffres, éloquents par eux-mêmes, imposent donc l'augmentation du nombre des personnels enseignants. Il lui demande en conséquence de bien vouloir envisager des mesures exceptionnelles, dictées par l'urgence, pour faire face à cette situation de crise qui prévaut à la Réunion.

Réponse - Éducation

Diffusée le 9 février 1994

Réponse. - Dans l'enseignement secondaire, cette priorité s'est traduite par la création de 5 050 emplois d'enseignants et de 9 000 heures supplémentaires, 750 emplois étant supprimés dans les lycées professionnels pour tenir compte de l'implantation de classes de quatrième et troisième technologiques dans les collèges.

L'administration centrale a procédé à la répartition de ces moyens en fonction de l'évolution de la politique scolaire et en poursuivant le rééquilibrage des dotations académiques, afin de permettre aux académies de préparer la rentrée scolaire dans des conditions aussi équitables que possible. Il a été ainsi attribué à l'académie de la Réunion, dont la situation était légèrement déficitaire au vu du bilan horaire interacadémique de l'année 1992-1993, 172 emplois d'enseignants.

Il convient de rappeler que cette académie a bénéficié d'un effort particulièrement significatif et soutenu en matière de créations d'emplois d'enseignants, sa situation dans ce domaine, très déficitaire il est vrai à la rentrée 1987 ( 7,98 p. 100, soit le plus fort déficit de l'ensemble métropole-DOM), étant désormais quasiment à l'équilibre par rapport à la moyenne nationale ( 0,15 p. 100 à la rentrée 1992).

Cette académie a en outre reçu pour la rentrée 1993 treize emplois d'encadrement (direction, éducation, documentation, surveillance), dont cinq emplois de maître d'internat - surveillant d'externat et deux emplois de conseiller principal d'éducation, au titre du renforcement des équipes existantes. Sans méconnaître les difficultés que peut encore connaître cette académie, celle-ci a ainsi reçu des moyens comparables à ceux dont disposent les académies de métropole pour la présente année scolaire.

Questions similaires

Déposée le 25 novembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 49%
Déposée le 24 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 76%
Déposée le 23 septembre 2019 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 25 mars 1987 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 30 juillet 1997 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 64%
Déposée le 21 octobre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 28%