Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Adaptation nationale et aux diverses régions agricoles de la réforme de la politique agricole commune

Question orale sans débat de - Agriculture

Question de ,

Diffusée le 10 juin 1992

M. François Delga attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la forêt sur la nécessité d'engager une concertation très approfondie avec la profession agricole afin d'adapter les modalités d'application de la réforme de la politique agricole commune aux diverses régions agricoles françaises.

Cette réforme, telle qu'elle a été acceptée le 21 mai dernier et qui prévoit notamment des baisses de prix à la production en trois ans de 15 à 35 p. 100 du prix d'intervention et un gel de 15 p. 100 de terres cultivées, ne peut en effet être transposée, en l'état et uniformément, à peine de porter un coup très grave à l'agriculture du sud de la France déjà en difficulté et, au-delà, au monde rural qu'elle structure et aux industries qui lui sont liées.

Il lui demande, étant donné la grande latitude dont disposent les Etats membres dans l'application nationale des mesures, quel dispositif d'accompagnement il envisage pour répondre aux préoccupations du monde agricole, et notamment des zones défavorisées, afin d'éviter la délocalisation des productions.

Il lui demande si le Gouvernement, dans la logique d'une telle réforme, entend saisir le Parlement d'un plan d'adaptation de l'agriculture française, et compte prévoir sa position prioritaire dans la loi de finances pour 1993 afin d'aménager plusieurs aspects de la fiscalité agricole : différenciation du revenu disponible et du revenu réinvesti, relèvement du plafond de l'aide à l'autofinancement, démantèlement du foncier non bâti, calcul de l'assiette des cotisations sociales prenant en compte la moyenne des revenus des trois dernières années.

Il lui demande enfin, concernant le département du Tarn, qui subit plus que d'autres les caprices d'un climat excessif (notamment la sécheresse), de bien vouloir lui préciser les suites qu'il entend donner aux requêtes de la profession concernant l'extension de la zone éligible à l'objectif 5 b des crédits européens, son classement enzone sèche, ainsi que l'accélération de la mise en place des réserves d'eau.

Réponse de Agriculture

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 8 avril 1992 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 15 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 29 avril 1992 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 7 septembre 1988 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 10 novembre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 17 septembre 1997 à 22h00
Similarité de la question: 48% Similarité de la réponse: 0%