Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Affectation du poste d'ambassadeur chargé des questions de déminage

Question écrite de Mme Joëlle Garriaud-Maylam - Affaires étrangères

Question de Mme Joëlle Garriaud-Maylam,

Diffusée le 19 juin 2004

Mme Joëlle Garriaud-Maylam attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la vacance prolongée du poste d'ambassadeur auprès de la CNEMA, Commission nationale d'élimination des mines antipersonnel. La CNEMA, mise en place après la signature par la France, le 3 décembre 1997, de la Convention d'Ottawa sur l'interdiction de l'emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction est chargée du suivi de la mise en œuvre de cette Convention.

Initialement placée sous la tutelle du Premier Ministre, la CNEMA est, depuis décembre 2003 sous celle du Ministère des Affaires étrangères, cette modification visant notamment, selon les termes même du Ministère « à accroître l'efficacité de son travail en la rapprochant physiquement de l'ambassadeur chargé du déminage au Ministère des Affaires étrangères ».

Or depuis le départ en juillet 2005 du titulaire de ce poste, il n'a pas été procédé à son remplacement, ce qui est d'autant plus gênant que la France devra présider la troisième Conférence d‘examen des Etats parties à la Convention de 1980 sur certaines armes classiques (CCW) qui se tiendra en novembre 2006 à Genève.

Elle lui demande donc dans quels délais il sera procédé à la nomination d'un nouvel ambassadeur chargé de ces questions de déminage et d'assistance aux victimes des mines antipersonnel.

Réponse - Affaires étrangères

Diffusée le 19 juin 2005

Le poste d'ambassadeur auprès de la CNEMA n'est pas resté vacant depuis le départ de son dernier titulaire, dans la mesure où les compétences qui y étaient attachées ont été réorganisées, dans un souci de plus grande efficacité. Ainsi, les responsabilités de l'ambassadeur chargé des questions de déminage en matière de négociations internationales ont été transférées à notre représentant permanent auprès de la Conférence des Nations unies sur le désarmement, en résidence à Genève.

C'est lui qui sera en charge de la présidence de la troisième conférence d'examen des Etats parties à la convention de 1980 sur certaines armes classiques (CCW). Un agent de haut niveau, ancien ambassadeur, est par ailleurs en cours de désignation pour assurer les missions de coordination interservices et interministérielles de l'ancien ambassadeur.

Questions similaires

Déposée le 19 janvier 2005 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 45%
Déposée le 28 juin 2000 à 22h00
Similarité de la question: 51% Similarité de la réponse: 31%
Déposée le 19 janvier 2005 à 23h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 51%
Déposée le 19 avril 2005 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 12%
Déposée le 19 janvier 2003 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 47%
Déposée le 19 janvier 2005 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 51%