Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Aide financière pour les pâtisseries-salons de thé

Question écrite de Mme Elsa Schalck - Économie, finances et relance

Question de Mme Elsa Schalck,

Diffusée le 9 décembre 2020

Mme Elsa Schalck attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de la relance sur la situation des entreprises de pâtisserie ayant développé une activité de salon de thé, exclues du décret n° 2020-1310 article 40 du 29 octobre 2020 bien qu'elles soient mises à rude épreuve par la crise du Covid-19.

De nombreuses pâtisseries réalisent 75 % de leur chiffre d'affaires grâce au salon de thé. La fin d'année est une période très importante pour ces entreprises, qui génère plus de 30 % du chiffre d'affaires annuel.

Compte tenu de la fermeture imposée aux entreprises de restauration et débits de boissons, les pertes financières s'élèvent jusqu'à plus de 170 000 euros pour les établissements situés dans des zones touristiques. Un certain nombre d'entreprises évoquent déjà le licenciement de personnel, et le report d'investissements, voire une fermeture définitive.

À ce jour, ces pâtisseries s'interrogent sur la possibilité de bénéficier des aides spécifiques stipulées dans le plan dédié au secteur de la restauration et du tourisme. En effet, ayant développé une activité de restauration (salon de thé, petite restauration, traiteur…), ces entreprises artisanales s'inquiètent d'en être exclues alors qu'elles subissent au même titre que les restaurants la décision administrative de fermeture pour une partie de leur activité.

En mai 2020, ces mêmes entreprises avaient déjà demandé à bénéficier des dispositifs mis en place pour les restaurateurs et le Gouvernement avait refusé d'ajouter les pâtisseries-salons de thé, compte tenu du fait qu'elles pouvaient bénéficier d'un certain nombre d'aides. Or ces aides sont quasiment inexistantes pour ces structures et le rééchelonnement des charges ne suffit pas dans la mesure où leur commerce n'est exploité qu'à moitié.

Face à la demande de la profession de pouvoir bénéficier du plan d'aide à la restauration et face aux fortes inquiétudes exprimées, elle aimerait connaître les mesures envisagées pour venir en aide aux pâtisseries-salons de thé.

Réponse de Économie, finances et relance

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 10 mars 2021 à 23h00
Similarité de la question: 100% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 10 mars 2021 à 23h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 11 janvier 2021 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 3 février 2021 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 29 mars 2021 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 16 novembre 2020 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%