Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Allocation logement et aide personnalisée au logement inférieures à 24 euros

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Emploi

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 19 juillet 2001

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le ministre de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement sur la situation des attributaires de l'allocation logement ou de l'aide personnalisée au logement dont le montant mensuel est inférieur à 24 euros. Sous prétexte des frais de gestion, ces allocataires ne peuvent en effet prétendre à aucun versement.

Cependant pour ces personnes, le montant de 24 euros par mois représente une aide appréciable. En outre, sur l'ensemble de l'année, le total s'élève à 288 euros. Il souhaiterait qu'il lui indique où en sont les réflexions susceptibles d'aboutir au rétablissement des versements sous forme d'une attribution trimestrielle globale.

Réponse - Emploi

Diffusée le 19 juillet 2004

Conformément à l'engagement qui avait été pris devant les parlementaires, le Gouvernement a fait passer le seuil de non-versement des aides personnelles au logement de 24 à 15 euros, permettant ainsi à 117 000 foyers supplémentaires de bénéficier d'une aide dès le 1er janvier 2007. Les aides personnelles au logement ont vocation à atténuer des charges de loyer ou de remboursement d'emprunt qui sont exigibles chaque mois.

Le regroupement, par exemple sur un trimestre, des aides mensuelles les plus faibles, versées aux allocataires dont les revenus sont relativement les plus élevés, ne permettrait plus de maintenir la même périodicité entre les charges de logement et le versement de l'allocation et rendrait l'instruction des dossiers encore plus complexe, notamment en cas de changement de situation des ménages pendant la période concernée.

Par ailleurs, les aides personnelles au logement ont été revalorisées depuis le 1er janvier 2007. Les loyers plafonds ont été actualisés de 2,8 % et le forfait de charge de 1,8 %. Pour l'avenir, conformément à l'article 26 de la loi du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale, les loyers plafonds et les forfaits de charges entrant dans le calcul des aides personnelles au logement seront indexés chaque année, au 1er janvier, sur l'évolution du nouvel indice des loyers (IRL) entré en vigueur début 2006.

Cette révision annuelle automatique des barèmes d'aide personnalisée au logement (APL) et d'allocation logement (AL) permettra de stabiliser, toutes choses égales par ailleurs, la part de leur revenu consacré à leur dépense de logement par les ménages modestes.

Questions similaires

Déposée le 19 juin 2012 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 19 juillet 2002 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 avril 2010 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 19 avril 2010 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 19 avril 2010 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 19 avril 2010 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 73%