Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Amélioration de la liaison ferroviaire Baudrecourt-Sarrebruck-Francfort

Question écrite de M. Jean Louis Masson - Transports

Question de M. Jean Louis Masson,

Diffusée le 19 juillet 2007

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des transports sur le fait qu'à la suite des élections législatives, toutes les questions écrites qui avaient été posées sous la précédente législature et qui n'avaient pas encore obtenu de réponse ont été déclarées caduques. Il lui pose donc à nouveau la question qui avait été adressée à son prédécesseur le 5 avril 2007 et à laquelle celui-ci n'avait pas répondu.

Plus précisément, il attire l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des transports sur la mise en service prochaine du TGV-Est. Dans un souci d'équilibre, le projet initial prévoyait à la fois de prolonger la ligne à grande vitesse par la section Baudrecourt-Strasbourg et d'améliorer la liaison ferroviaire Baudrecourt-Sarrebruck-Francfort.

Or, ce second volet semble complètement oublié et les conséquences à terme en seraient graves. En effet, si les négociations franco-allemandes ne décident rien pour la section Baudrecourt-Sarrebruck-Francfort et si parallèlement les mêmes négociations entérinent le franchissement du Rhin par le TGV-Est, tout le trafic Paris-Francfort serait alors dévié par Strasbourg.

Bien qu'étant beaucoup plus long, l'itinéraire par Strasbourg serait alors plus rapide que par Sarrebruck. La liaison historique Paris-Sarrebruck-Francfort perdrait dans ces conditions une grande partie des flux de voyageurs, d'où une réduction considérable du nombre des rames TGV desservant le Bassin houiller lorrain et Sarrebruck.

Il souhaiterait donc qu'il lui indique si côté français, il est prévu d'améliorer la section de voie ferrée Baudrecourt-Saint-Avold-Sarrebruck pour la porter à au moins 150 km/h de manière concomitante avec la construction de la section Baudrecourt-Strasbourg de la ligne à grande vitesse. Il souhaiterait également savoir si dans le cadre des négociations franco-allemandes, le pont prévu sur le Rhin pour le TGV aura pour corollaire des travaux permettant aux rames TGV de circuler à au moins 150 km/h sur la section Sarrebruck-Francfort.

Réponse - Transports

Diffusée le 19 août 2005

L'amélioration de la voie ferrée entre Baudrecourt, Saint-Avold et Sarrebruck a fait l'objet de plusieurs études de la part de la SNCF puis de RFF. Celles-ci montrent en particulier que des investissements sur cette ligne, même importants, n'amélioreraient pas sensiblement les temps de trajet, et ne seraient donc pas de nature à modifier les itinéraires actuels et futurs après la mise en service de la seconde phase de la LGV Est européenne.

Depuis l'ouverture de la ligne à grande vitesse Est européenne, six trains circulent quotidiennement entre la France et l'Allemagne, opérés respectivement par la Deutsche Bahn et la SNCF : trois TGV passent par Strasbourg en direction de Munich, trois ICE traversent la frontière à Sarrebruck en direction de Francfort.

Il n'existe donc aucun train en direction de Francfort passant par Strasbourg. L'équilibre entre les deux itinéraires est parfaitement respecté et n'a pas vocation à être remis en cause. D'une part, le trajet Paris-Francfort est plus court par Sarrebruck, et donc moins onéreux pour les opérateurs ferroviaires, d'autre part, les travaux menés sur le territoire allemand permettront de réduire la durée de trajet de Sarrebruck à Mannheim à soixante neuf minutes.

Ces travaux, d'un montant de 400 millions d'euros, ont été présentés, à l'occasion du premier comité de pilotage en vue de la construction du pont de Khel sur le Rhin. Ils consistent, notamment, à rénover complètement les sections Saint-Ingbert-Geistkircherhof et Neustadt-Ludwigshafen, afin de porter la vitesse à 160 km/h sur la quasi totalité de la ligne Sarrebruck-Mannheim.

Questions similaires

Déposée le 19 juillet 2004 à 22h00
Similarité de la question: 88% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 août 2010 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 27 février 2023 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 21 juin 2023 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 29 mai 1991 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 68%
Déposée le 19 septembre 2007 à 22h00
Similarité de la question: 51% Similarité de la réponse: 68%