Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Aménagement de la gare de Bry-Villiers-Champigny - Grand Paris express

Question orale sans débat de M. Laurent Lafon - Transports

Question de M. Laurent Lafon,

Diffusée le 28 juin 2023

M. Laurent Lafon demande à M. le ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé des transports de bien vouloir dresser un point d'étape technique et financier au sujet de l'aménagement de la gare de Bry-Villiers-Champigny - Grand Paris Express.

Le chantier de la gare Bry-Villiers-Champigny du Grand Paris Express se poursuit à l'intersection des communes de Champigny-sur-Marne, Villiers-sur-Marne et à proximité immédiate de Bry-sur-Marne.

Pensée pour faciliter les correspondances avec l'ensemble des projets de transports, ce projet est structurant pour le Val-de-Marne et l'Est parisien. Ainsi, ALTIVAL, bus qui circulera sur sa voie réservée, reliera le RER A (station Noisy-le-Grand - Mont-d'Est) et Ormesson-sur-Marne, en passant par Bry-Villiers-Champigny.

Parallèlement, la route départementale 10 et deux accès SNCF rendront possibles des correspondances avec le RER E et le transilien ligne P, qui permettront de rejoindre directement Paris. 55 000 voyageurs par jour sont attendus.

La gare est par ailleurs reliée au centre d'exploitation Champigny. Ce site industriel, dédié à l'entretien et à la réparation d'une partie des trains de la ligne 15 Sud, créera à terme plus de 400 emplois.

Vecteur essentiel du développement du territoire et future porte d'entrée Est du Grand Paris, cette gare desservira le nouveau quartier Marne Europe et l'ensemble de ses équipements (bureaux, commerces, loisirs, etc.). Le bâtiment accueillera également une nouvelle offre de commerces et de services pour le territoire.

Alors que l'aménagement de la gare et des ouvrages de service bat son plein, la livraison a déjà été reportée de deux ans, passant de 2024 à 2027.

Réponse - Collectivités territoriales et ruralité

Diffusée le 4 juillet 2023

Mme le président. La parole est à M. Laurent Lafon, auteur de la question n° 774, adressée à M. le ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé des transports.

M. Laurent Lafon. Madame la ministre, le chantier de la nouvelle gare d'interconnexion Bry-Villiers-Champigny du Grand Paris Express est menacé d'un nouveau report, ce qui renvoie les usagers et les élus locaux à l'horizon de 2030 pour toute perspective d'ouverture.

La gestion de SNCF Réseau a été mise en cause, l'opérateur ayant pris la décision de « mutualiser la conduite de ces travaux sur des périodes triennales », durant lesquelles le chantier de la nouvelle gare d'interconnexion sera nécessairement affecté, perturbé, voire mis à l'arrêt.

Une telle décision, prise unilatéralement par SNCF Réseau, sans aucune concertation avec Île-de-France Mobilités ou les maires des communes concernées, n'est pas acceptable, alors même que les financements sont au rendez-vous.

Le non-respect des échéances fixées par la commande publique pour une livraison attendue en 2027, du fait d'un premier report de deux ans, aura de lourdes conséquences pour nos territoires. En effet, le projet d'interconnexion n'a de sens que s'il comprend l'ensemble des offres de transports, en particulier l'interconnexion entre la ligne 15 du Grand Paris Express, le RER E et la ligne P du Transilien.

J'ajoute que les 1,5 million de voyageurs quotidiens de la ligne 15 passeront par la gare de Villiers-sur-Marne dès 2025.

Un tel report remettrait en cause l'accès facilité à l'emploi, à la santé et à l'enseignement. Il affecterait en effet un pôle majeur situé à proximité de l'interconnexion, qui est l'un des principaux projets portés par la métropole du Grand Paris, avec 6 000 emplois à la clé, un palais des congrès, le centre d'exploitation de Champigny dédié à l'entretien et à la réparation d'une partie des trains de la ligne 15, le siège des Compagnons du tour de France ou encore le futur pôle de l'image.

Cette décision aurait aussi des conséquences en matière environnementale, car il serait illusoire de penser atteindre nos objectifs de diminution du nombre de véhicules sur l'autoroute A4. Les usagers en provenance de Seine-et-Marne, qui auraient dû s'arrêter à Villiers-sur-Marne pour prendre leur correspondance, devront poursuivre leur route en voiture.

On irait ainsi à rebours d'une politique sérieuse et exigeante de réduction de notre empreinte carbone et de diminution de la pollution atmosphérique, par la mise en place de zones à faibles émissions (ZFE), rendues obligatoires avant le 31 décembre 2024.

Mme le président. La parole est à Mme la ministre déléguée.

Mme Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l'intérieur et des outre-mer et du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée des collectivités territoriales et de la ruralité. Monsieur le président Lafon, la nouvelle gare SNCF de Bry-Villiers-Champigny permettra de se déplacer de banlieue à banlieue sans passer par le centre de Paris, en connectant le RER E, la ligne P et le Grand Paris Express via la ligne 15 sud et la ligne de bus Altival, qui doit relier Chennevières-sur-Marne et Noisy-le-Grand.

Sa mise en service avait été décalée à l'horizon 2027, mais de nombreuses contraintes techniques conduisent SNCF Réseau, maître d'ouvrage du projet, à réexaminer ce calendrier prévisionnel.

Tout d'abord, il faut s'assurer de la disponibilité des ressources humaines, en particulier d'une main-d'oeuvre qualifiée par ailleurs très sollicitée compte tenu de l'accumulation de travaux prévus sur l'axe - je pense notamment au projet Est-Ouest liaison express (Eole) - et plus globalement à l'échelle de la région d'Île-de-France.

Ensuite, il faut mesurer l'acceptabilité du volume des interruptions temporaires de circulation, nécessaires à la réalisation de ce projet, dans le calendrier prévu. Par leurs incidences, ces travaux peuvent avoir des conséquences lourdes sur le quotidien des usagers.

En tout état de cause, le financement du projet n'est pas remis en question - vous l'avez dit et c'est bien heureux. Le comité axe Est du réseau francilien, qui s'est réuni hier, lundi 3 juillet, et auquel vous étiez d'ailleurs associé comme de nombreux élus, a permis de présenter le détail de cette situation et de nouer un dialogue entre, d'une part, la SNCF et Île-de-France Mobilités et, de l'autre, les élus.

Le Gouvernement est attentif à ce qu'un équilibre soit trouvé entre la sécurisation des transports du quotidien et la nécessité d'améliorer rapidement et efficacement l'offre structurelle, grâce à l'interconnexion de la gare de Bry-Villiers-Champigny.

Questions similaires

Déposée le 23 octobre 2019 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 52%
Déposée le 26 septembre 2018 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 53%
Déposée le 15 novembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 48%
Déposée le 25 mars 2019 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 10 juin 2019 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 27 décembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 44%