Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Application du plan de revalorisation de la fonction enseignante dans le secteur privé

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 8 décembre 1993

M. Michel Crucis rappelle à M. le ministre de l'éducation nationale que le plan de revalorisation de la fonction enseignante mis en application depuis la signature des accords de mars 1989 dans l'enseignement public comme dans l'enseignement privé (signature du 31 mars 1989 par le ministre et le SNEC-CFTC, principal syndicat du privé) a ouvert l'accès aux promotions hors classe aux professeurs de la classe normale : CE d'EPS, PEGC, certifiés et assimilés.

Cette promotion a été ouverte jusqu'en septembre 1993 c'est-à-dire jusqu'à ce que 15 p. 100 des professeurs de la classe normale aient accédé à la hors-classe. Or, contrairement à l'enseignement public où des emplois de professeurs hors classe ont été inscrits chaque année dans les lois de finances successives, l'enseignement privé n'a pas bénéficié du même avantage.

Ainsi, chaque année, les départs en retraite des maîtres contractuels hors classe n'ont pas été compensés l'année suivante. Le pourcentage des promus hors classe de l'enseignement privé est nettement inférieur aux 15 p. 100 atteints dans l'enseignement public notamment, pour les CE d'EPS et PEGC hors classe, corps en voie d'extinction.

Il lui demande, en conséquence, comment il compte rétablir la parité dans ce domaine entre l'enseignement public et l'enseignement privé.

Réponse - Éducation

Diffusée le 16 février 1994

Réponse. - Le plan de revalorisation de la fonction enseignante a prévu la création de hors classe pour tous les corps d'enseignants, selon une proportion en progression annuelle, pour aboutir à 15 p. 100 de la classe normale à la fin du plan. Cependant, pour des raisons de technique budgétaire, les modalités de calcul de ces promotions diffèrent selon qu'il s'agit des promotions de l'enseignement public ou de celles de l'enseignement privé.

L'application mécanique des règles budgétaires conduit, dans l'enseignement privé, à ne pas compenser nombre pour nombre les " sorties " pour retraite, décès ou promotion pour le calcul des contingents de référence. Pour l'année 1994, il sera proposé au ministre du budget de contresigner un arrêté prévoyant le nombre de promotions à la hors classe nécessaire pour maintenir le pourcentage de la classe normale fixé par le plan.

Le principe de parité sera alors respecté. Le Gouvernement y est très attaché ainsi qu'à l'application de tous les accords passés entre l'Etat et les représentants de l'enseignement privé.

Questions similaires

Déposée le 24 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 87% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 15 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 87% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 3 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 87% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 3 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 87% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 22 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 84% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 17 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 86% Similarité de la réponse: 99%