Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Apprentissage dans l'hôtellerie-restauration

Question écrite de M. André Trillard - Affaires sociales

Question de M. André Trillard,

Diffusée le 19 mars 2007

M. André Trillard attire l'attention de M. le ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité sur les taux de rupture de contrats souvent très élevés enregistrés dans les sections hôtellerie - restauration des centres de formation des apprentis (CFA). Parmi les raisons de cette situation regrettable pour la promotion de ces métiers, une réflexion conduite par des professionnels, en liaison avec des enseignants des CFA, a mis en exergue l'inadaptation à ce secteur de l'article L. 117-13 du code du travail qui dispose que la date de début de l'apprentissage " ne peut être antérieure de plus de trois mois au début du cycle du CFA ".

Dans la pratique, pour les métiers évoqués, l'expérience prouve que cette latitude est trop importante : dans le cas d'une entreprise non saisonnière, la possibilité pour le jeune de démarrer son apprentissage dès juillet ne lui offre pas toujours des conditions d'accueil optimales - encadrement insuffisant lié aux congés d'été - et peut déboucher sur une rupture prématurée ; s'agissant d'entreprises plus saisonnières, il n'est pas rare qu'un apprentissage débuté le 1er juillet se termine à la fin du mois d'août, avant même que n'ait démarré la formation.

Une simultanéité entre la date du début de l'apprentissage et celle du début du cycle du CFA, voire un décalage maximum de 2 semaines serait certainement de nature à limiter ces ruptures prématurées et à redonner au contrat d'apprentissage la place qu'il mérite dans la formation aux métiers de l'hôtellerie et de la restauration.

Il lui demande de bien vouloir lui indiquer quelle suite il entend donner à cette proposition, dont il souligne qu'elle s'inscrit dans une réflexion plus large menée par la profession pour améliorer la qualité de la formation dispensée.

Réponse de Affaires sociales

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 29 mars 2021 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 22 avril 2020 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 22 mars 2021 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 22 juillet 2019 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 17 juillet 2019 à 22h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 11 juin 2018 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 100%