Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Attribution de la carte du combattant

Question écrite de M. Alain Houpert - Défense et anciens combattants

Question de M. Alain Houpert,

Diffusée le 19 septembre 2011

M. Alain Houpert attire l'attention de M. le secrétaire d'État à la défense et aux anciens combattants sur la demande du monde combattant concernant l'attribution de la carte du combattant pour une présence de quatre mois en Afrique du Nord, dès lors que les intéressés étaient présents sur le territoire le 30 juin 1962, avant l'indépendance de la République algérienne le 2 juillet 1962.

Il lui demande s'il envisage d'accéder à cette requête, qui trouve un large écho au sein des associations d'anciens combattants d'Afrique du Nord.

Réponse - Défense et anciens combattants

Diffusée le 19 octobre 2001

L'article L. 253 bis du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre dispose qu'ont vocation à la qualité de combattant, les militaires et les civils de nationalité française ayant participé à la guerre d'Algérie ou aux combats en Tunisie et au Maroc entre le 1er janvier 1952 et le 2 juillet 1962, date d'indépendance de l'Algérie.

L'article R. 224 D du même code précise les dates de début des opérations applicables à chaque territoire et fixe les critères requis pour l'attribution de la carte ; ainsi, pour l'Algérie la période à prendre en considération débute le 31 octobre 1954. Selon les cas, une présence en unité combattante de 90 jours ou de quatre mois sur le territoire est nécessaire, de même que la participation à des actions de feu ou de combat.

Les associations d'anciens combattants et de nombreux parlementaires ont demandé à plusieurs reprises que la carte du combattant puisse être attribuée aux militaires présents en Algérie au 2 juillet 1962 et ne justifiant pas de 4 mois de service sur ce territoire avant cette date. Le secrétaire d'État à la défense et aux anciens combattants est favorable à cette revendication légitime, qui trouve sa justification dans le fait que le climat d'insécurité qui régnait en Algérie a perduré au-delà du 2 juillet 1962.

La carte du combattant pourrait ainsi être attribuée aux anciens combattants qui justifieront de 4 mois ou 120 jours de présence en Algérie, à la condition expresse que leur séjour ait commencé antérieurement au 2 juillet 1962. Les militaires présents en Algérie entre le 2 juillet 1962 et le 1er juillet 1964 peuvent prétendre à une reconnaissance particulière.

Conformément aux dispositions de l'article D. 266-1 du code précité, ils peuvent en effet, sous réserve de justifier des conditions requises, solliciter le titre de reconnaissance de la Nation qui leur ouvre droit au port de la médaille de reconnaissance de la Nation, à la souscription d'une rente mutualiste et les rend ressortissants de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC).

Questions similaires

Déposée le 19 novembre 2006 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 19 août 2004 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 82%
Déposée le 19 août 2003 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 82%
Déposée le 19 juin 2012 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 82%
Déposée le 19 décembre 2002 à 23h00
Similarité de la question: 55% Similarité de la réponse: 44%
Déposée le 19 août 2004 à 22h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 82%