Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Augmentation des tarifs du TGV

Question écrite de - Équipement

Question de ,

Diffusée le 22 septembre 1993

M. Jacques Chaumont appelle l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du tourisme sur le fait que l'augmentation du coût des réservations sur le TGV revêt désormais un caractère totalement dissuasif. Il appelle son attention sur le fait que la Sarthe compte plus de 25 000 propriétaires ou locataires de résidences secondaires, dont un certain nombre venaient passer le week-end dans la Sarthe en utilisant le train.

Pendant le week-end, le coût du transport pour une famille de trois enfants, à des heures normales de circulation, dépasse maintenant 1 500 francs aller-retour. Il est évident que la plupart de ces usagers ont repris leur véhicule malgré les risques et inconvénients que cela revêt. Il souhaiterait bien vivement qu'il fasse examiner par la SNCF la possibilité, soit d'arrêter ses divagations tarifaires, soit de remettre en circulation pour le week-end, des trains corail.

Un telle mesure a été prise pour certains jours de grande affluence pendant les vacances d'été. Cette solution, si un minimum de publicité lui était faite, recueillerait l'adhésion d'un grand nombre d'usagers, en particulier les usagers ayant un ou plusieurs enfant. Il appelle une fois encore l'attention de M. le ministre sur le fait que la SNCF, en tant que service public, ne devrait pas se contenter de mettre à la disposition des usagers des trains qui sont exclusivement des trains d'affaires réservés à une clientèle privilégiée.

Réponse - Équipement

Diffusée le 30 mars 1994

Réponse. - Conformément à la loi d'orientation des transports intérieurs du 30 décembre 1982, la SNCF a pour objet d'exploiter, d'aménager et de développer, selon les principes du service public, le réseau ferré national et concourt à l'aménagement équilibré du territoire. Dans le même temps, l'établissement public doit assurer l'équilibre de ses comptes comme son cahier des charges lui en fait obligation.

Il est exact que sur la ligne ParisLe Mans, comme sur les autres dessertes où existe un supplément, celui-ci est plus élevé sur les trains chargés que sur les trains d'heures creuses, afin d'inciter certains voyageurs à différer ou avancer de quelques heures leur départ et à entraîner ainsi un report de voyageurs vers les trains circulant aux heures creuses ce qui, en permettant de réduire le nombre de rames en circulation, constitue en définitive un gain pour la collectivité.

En effet, le matériel roulant est dimensionné en fonction des besoins en heures de pointe et l'entretien des rames utilisées pendant une faible période de l'année est une importante source de dépenses pour la SNCF. En tout état de cause, il importe que les trains aux prix le plus faible soient répartis dans le temps de telle sorte que le voyage à ce prix soit raisonnablement accessible.

C'est dans cet esprit que le ministre des transports décide ou non de donner son accord aux modifications proposées par la SNCF. En complément de la desserte TGV, il existe toujours une offre par train classique sur ParisLe Mans le vendredi soir et le samedi matin ainsi que le dimanche soir sur la relation Le MansParis.

Ces trains Corail offrent une bonne qualité de confort et de régularité. S'agissant des évolutions respectives du trafic routier et du trafic ferroviaire sur l'axe ParisLe Mans, la part du fer s'est maintenue au cours de la dernière période. Quant à la répartition des déplacements par motifs, elle s'établit comme suit sur ParisLe Mans : voyages d'affaires : 31,5 p. 100 ; domiciletravail : 23,1 p. 100, ces usagers bénéficient de tarifs commerciaux ; déplacements à titre personnel : 22,5 p. 100 avec possibilité d'utiliser les tarifications sociales ou commerciales et notamment Joker ; tourisme : 10,4 p. 100 et les domicilesécoles bénéficiant d'une tarification " étudiant " : 6,4 p. 100.

En ce qui concerne les tarifs ; il est exact que l'emprunt par une famille de cinq personnes (deux adultes et trois enfants) de TGV aux heures de pointe à l'aller et au retour conduit à un coût total de transport de l'ordre de 1 500 francs. Toutefois en empruntant un train classique le vendredi soir ou le samedi matin, le prix n'est plus que de 700 à 800 francs.

De plus, il existe des TGV dont le prix est de 516 francs pour un trajet pour une famille de deux adultes et trois enfants, soit un total de 1 032 francs pour l'aller et le retour, au départ de Paris le samedi en fin de matinée et au départ du Mans le dimanche soir à 17 h 24.

Questions similaires

Déposée le 27 février 2023 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 25 février 2019 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 28 avril 1993 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 78%
Déposée le 2 août 2000 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 19 septembre 2004 à 22h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 79%
Déposée le 12 décembre 2018 à 23h00
Similarité de la question: 49% Similarité de la réponse: 77%