Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Avenir de France Bleu Bourgogne et de Radio France

Question écrite de Mme Anne-Catherine Loisier - Culture et communication

Question de Mme Anne-Catherine Loisier,

Diffusée le 6 mai 2015

Mme Anne-Catherine Loisier attire l'attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur les incertitudes qui pèsent sur l'avenir de France Bleu Bourgogne et de Radio France, à la suite de la grève de ces dernières semaines.

La fin de ce long conflit est pourtant loin de régler les questions essentielles au devenir de Radio France et de ses antennes régionales et locales, qui assurent un service public de proximité indispensable à la vie des régions et au maillage territorial, en particulier en milieu rural, où bon nombre d'auditeurs sont en situation d'isolement.

Victime du désengagement de l'État, qui n'a pas respecté la feuille de route définie dans le contrat d'objectifs et de moyens, Radio France doit pallier un déficit budgétaire sans précédent de 21,3 millions d'euros. Le conflit a mis en lumière la nécessité pour l'État d'assumer ses responsabilités financières et pour le groupe de procéder à d'importantes restrictions budgétaires.

Radio France, ce sont un peu plus de 4 600 salariés, 28 à France Bleu Bourgogne, qui s'inquiètent des conséquences du plan de redressement sur leur situation professionnelle et les territoires ruraux. Parmi les mesures annoncées, la suppression de 300 emplois, le renforcement du numérique et la mise en commun de certains programmes dans les radios locales vont contribuer au démantèlement d'un outil d'information reconnu par des auditeurs fidèles, attachés aux émissions qui traitent de l'information et des évènements locaux.

Ces projets de restructuration convergent vers des critères contraires à l'esprit des émissions proposées par les antennes régionales, telles que France Bleu Bourgogne, qui sont le gage de l'animation locale et du lien social. Or, ces stations locales sont menacées de perdre leur identité territoriale.

S'éloigner de l'auditeur, c'est se déconnecter du territoire et de ses richesses authentiques et culturelles. Nos villes et nos campagnes ont besoin de préserver ce maillage territorial, c'est en cela le rôle primordial d'une radio de service public de proximité.

Elle s'inquiète de la réduction des moyens envisagée localement qui suscite de vives réactions de la part des salariés de France Bleu Bourgogne. Dans ce contexte, elle lui demande de lui indiquer par quels moyens elle entend soutenir ces emplois, maintenir un outil d'information locale performant et répondre aux engagements pris par le Gouvernement.

Réponse - Culture et communication

Diffusée le 10 février 2016

La ministre de la culture et de la communication tient à réaffirmer son attachement à la singularité de Radio France, qui en fait un symbole du service public. Grâce à son maillage territorial, et notamment au réseau France Bleu, Radio France offre à tous un accès à l'information, à la culture, à la création et à la connaissance, contribuant ainsi à faire vivre le débat et à transmettre les valeurs citoyennes.

Il conviendra tout d'abord de rappeler que depuis 2013, dans un contexte extrêmement contraint pour les finances publiques, la dotation de Radio France a été stabilisée. Cette contribution de Radio France à l'effort national de redressement des finances publiques n'a pas remis en cause la capacité de l'entreprise à mettre en œuvre les priorités stratégiques contenues dans le contrat d'objectifs et de moyens 2010-2014.

Radio France a ainsi poursuivi le développement de ses activités, avec notamment la mise en œuvre d'une ambitieuse stratégie numérique, dont les résultats témoignent aujourd'hui de son succès auprès du public, la création de France Bleu Saint-Étienne et les succès d'audience de ce réseau, et l'ouverture de la Maison de la radio autour d'un projet culturel axé sur la transmission à tous les publics.

Pour la première fois en 2015, et malgré une dotation publique stable par rapport à celle allouée en 2014, Radio France a présenté un budget en déséquilibre. Le contrat d'objectifs et de moyens (COM) 2015-2019, communiqué aux commissions en charge des affaires culturelles et des finances de l'Assemblée nationale et du Sénat le 28 octobre dernier, prévoit une trajectoire financière permettant le retour à l'équilibre de la société en 2018.

L'État accompagne les efforts de l'entreprise en mobilisant des ressources publiques liées au chantier de réhabilitation. Ainsi, la contribution à l'audiovisuel public (CAP) d'investissement sera majorée de cinq millions d'euros en 2016 et dix millions d'euros en 2017 et 2018. Cet effort financier de l'Etat sera complété par une dotation en capital de cinquante-cinq millions d'euros entre 2016 et 2017.

Enfin, la CAP de fonctionnement est prévue en hausse de 1,5 % en 2018 et 2019. Au-delà de cet accompagnement financier, la ministre de la culture et de la communication a été extrêmement attentive tout au long des négociations du COM 2015-2019 à ce qu'il conforte la spécificité de Radio France, pour que son offre de programmes ne soit ni banalisée, ni aseptisée.

La diversité et la qualité des programmes de Radio France en matière d'information et de décryptage, passant notamment par la spécificité des programmes régionaux, ne sont pas remises en cause. La trajectoire financière prévue au COM 2015-2019 garantit à Radio France, et donc à France Bleu, les moyens suffisants pour accomplir ces missions sur tout le territoire.

Questions similaires

Déposée le 15 avril 2015 à 22h00
Similarité de la question: 80% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 29 avril 2015 à 22h00
Similarité de la question: 36% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 1 avril 2015 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 18 mars 2015 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 90%
Déposée le 8 janvier 2018 à 23h00
Similarité de la question: 53% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 12 juillet 2017 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 72%