Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Avenir de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre

Question écrite de - Anciens combattants

Question de ,

Diffusée le 2 septembre 1992

M. Jacques Golliet attire l'attention de M. le secrétaire d'Etat aux anciens combattants et victimes de guerre sur l'inquiétude exprimée par les anciens combattants et victimes de guerre sur l'avenir de l'Office national qui, chaque année, se trouve un peu plus menacé par une réduction des moyens en personnel et en crédits.

Il lui demande donc de bien vouloir lui préciser s'il entend épargner cet office des éventuelles restrictions budgétaires qui pourraient être imposées par le budget 1993, afin qu'il puisse continuer à assumer la mission de patronage et d'assistance qui est la sienne.

Réponse - Anciens combattants

Diffusée le 21 octobre 1992

Réponse. - Le plan de modernisation qui est mis en oeuvre par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre vise à assurer, par une informatisation de ses services et une meilleure qualification de ses agents, une meilleure efficacité du service rendu à l'égard de ses ressortissants.

Il est exact que l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre s'est vu amputé en 1992 d'une cinquantaine d'emplois budgétaires. Mais il faut dire que la participation du département ministériel à la déflation globale des effectifs a été fixée à 400 emplois ; il n'a donc pas été possible au secrétariat d'Etat aux anciens combattants et victimes de guerre d'exonérer totalement l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre de la contribution générale imposée à l'ensemble des services de l'Etat.

Le secrétaire d'Etat a néanmoins veillé à ce que les établissements, maisons de retraite et écoles de rééducation ne soient pas touchés par cette compression d'effectifs. Le secrétaire d'Etat aux anciens combattants et victimes de guerre poursuit ses efforts pour qu'en 1993 l'inévitable réduction des effectifs du secrétariat d'Etat et de l'Office national due essentiellement à la diminution des ressortissants permette par un effet de modernisation accru de satisfaire les besoins du monde combattant.

Questions similaires

Déposée le 23 septembre 1992 à 22h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 98%
Déposée le 2 septembre 1992 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 16 septembre 1992 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 98%
Déposée le 7 octobre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 32%
Déposée le 22 avril 1992 à 22h00
Similarité de la question: 57% Similarité de la réponse: 85%
Déposée le 30 mars 1992 à 22h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 83%