Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Avenir de l'usine PSA à Douvrin

Question orale sans débat de Mme Sabine Van Heghe - Économie, finances et relance

Question de Mme Sabine Van Heghe,

Diffusée le 21 avril 2021

Mme Sabine Van Heghe attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de la relance sur la situation de l'usine de PSA à Douvrin- aujourd'hui Stellantis- située dans les Hauts-de-France. Fleuron régional de l'industrie automobile, cette entreprise produit le moteur EP qui équipe les modèles hybrides rechargeables haut de gamme.

Cette génération actuelle de moteurs est vouée à disparaître au profit d'un successeur aux normes Euro 7 appelé l'EP « Gen 3 » qui, un temps devait être fabriqué à Szentgotthard en Hongrie mais qui finalement restera bien heureusement sur le site de Douvrin. Cette bonne nouvelle ne rassure pas totalement sur l'avenir du site et de ses salariés qui ont besoin d'une vision à long terme sur leur avenir.

Elle lui demande comment le Gouvernement entend se mobiliser pour assurer l'avenir de l'usine PSA de Douvrin alors que la région Hauts-de-France a déjà payé un lourd tribut à la désindustrialisation.

Réponse - Économie sociale, solidaire et responsable

Diffusée le 6 mai 2021

Mme la présidente. La parole est à Mme Sabine Van Heghe, auteure de la question n° 1648, adressée à M. le ministre de l'économie, des finances et de la relance.

Mme Sabine Van Heghe. Madame la secrétaire d'État, je souhaite attirer votre attention et celle de M. le ministre de l'économie, des finances et de la relance sur la situation de l'usine PSA, aujourd'hui Stellantis, située à Douvrin dans les Hauts-de-France.

Fleuron régional de l'industrie automobile, cette entreprise produit le moteur EP qui équipe les modèles hybrides rechargeables haut de gamme. Cette génération de moteurs est vouée à disparaître au profit d'un moteur respectant la norme Euro 7, l'EP Gen 3, qui devait être fabriqué en Hongrie, bien que l'usine française dispose des capacités humaines et techniques de le produire.

Heureusement, l'importante et récente mobilisation des élus, des salariés et des syndicats a finalement abouti au maintien de cette production sur le site de Douvrin.

Cette bonne nouvelle ne rassure pourtant pas totalement les salariés, qui ont besoin d'une vision à long terme sur leur avenir et celui de leur usine.

Madame la secrétaire d'État, comment le Gouvernement entend-il assurer la pérennité de l'usine PSA de Douvrin, alors que la région des Hauts-de-France a déjà payé un lourd tribut à la désindustrialisation galopante ?

Mme la présidente. La parole est à Mme la secrétaire d'État.

Mme Olivia Gregoire, secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie, des finances et de la relance, chargée de l'économie sociale, solidaire et responsable. Madame la sénatrice Van Heghe, les inquiétudes des salariés de l'usine PSA de Douvrin sont justifiées et légitimes : comme vous le savez, l'industrie automobile est confrontée à une transformation technologique radicale et doit réaliser sa transition à marche forcée.

Nous savons que, d'ici à 2030, près de 50 000 emplois pourraient disparaître, notamment dans la sous-traitance. C'est pourquoi notre mobilisation est sans faille depuis maintenant quatre ans pour préparer et surtout garantir la reconversion.

C'est également tout le sens du plan de 8 milliards d'euros annoncé par le Président de la République l'été dernier. Celui-ci repose sur quatre piliers : les primes d'achat, les aides aux industriels en échange d'engagements en matière de relocalisation, le soutien à l'innovation et l'anticipation de la transition via des aides financières à la formation et à l'accompagnement des salariés.

Concernant le volet spécifique de la relocalisation, vous avez raison de souligner la bonne nouvelle que constitue la production de la nouvelle génération de moteurs EP, l'EP Gen 3, sur le site de Douvrin. Le Gouvernement, et plus particulièrement Bruno Le Maire, est résolu à accompagner la transformation de notre secteur automobile.

Les annonces du 26 avril 2021 relatives au contrat stratégique de la filière automobile et du plan d'action en faveur de la filière fonderie automobile le prouvent encore.

Le Gouvernement a toute confiance dans la capacité de la filière automobile à relever ce défi. Sachez, madame la sénatrice, que nous suivons avec beaucoup d'attention la situation de l'usine PSA de Douvrin.

Mme la présidente. La parole est à Mme Sabine Van Heghe, pour la réplique.

Mme Sabine Van Heghe. Je vous remercie pour votre réponse, madame la secrétaire d'État.

Si je vous ai posé cette question, c'est que nous ne cessons de subir les effets de l'abandon de notre industrie, des délocalisations à but économique d'entreprises pourtant florissantes et des fermetures de grands sites. Le dernier exemple en date, et non des moindres, est la fermeture du site de Bridgestone à Béthune.

Les projecteurs sont désormais braqués sur le Gouvernement : il doit montrer sa volonté de poser un garrot afin de mettre fin à l'hémorragie industrielle dont souffre notre pays, particulièrement la région des Hauts-de-France.

Questions similaires

Déposée le 4 février 2015 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 64%
Déposée le 3 mars 2021 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 76%
Déposée le 19 avril 2021 à 22h00
Similarité de la question: 51% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 7 juin 2021 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 avril 2021 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 28 janvier 2015 à 23h00
Similarité de la question: 43% Similarité de la réponse: 68%