Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Avenir de la viticulture

Question écrite de - Premier ministre

Question de ,

Diffusée le 19 avril 2011

M. Louis Grillot attire l'attention de M. le Premier ministre sur l'avenir de la viticulture française et de ses emplois induits, véritable tissu social des régions viti-vinicoles. En effet, à l'heure où une propagande effrontément délictueuse contre nos vins fait rage et que ceux-ci sont rendus responsables de tous les maux de la société, ne trouve-t-il pas pour le moins curieux qu'il soit admis de voir les pages 20 et 21 d'un grand quotidien français, le journal Le Monde du 4 novembre en l'occurrence, faire l'apologie et la publicité en grand et en couleur d'un bourbon du Kentucky...

Deux poids, deux mesures... A la vue d'une telle disparité, et d'un tel traitement de défaveur hélas, pour notre propre patrimoine, il lui demande en conséquence si le but caché du Gouvernement n'est pas d'assassiner à petit feu et dans un consensus courtisan quasi général la viticulture française.

Réponse - Solidarités

Diffusée le 19 mai 2002

Le nombre de décès attribuables à l'alcool en France est évalué à 45 000. L'alcool est directement à l'origine de pathologies comme la cirrhose du foie ou le syndrome d'alcoolisme foetal. Le Haut Comité de la santé publique évalue à 5 millions le nombre de personnes exposées, de par leur consommation d'alcool, à des difficultés d'ordre médical, psychologique et social.

En France, l'alcool le plus fréquemment consommé est le vin. Il représente 60 % de la consommation totale d'alcool. Dans le cadre de la politique de santé publique, le vin ne saurait être traité d'une manière différente des autres alcools. Les publicités pour le vin sont autorisées, tout comme celles pour les autres boissons alcooliques, mais restreintes au seul produit et à ses qualités, en l'excluant du contexte de consommation.

Il est donc inexact de dire qu'il existe un traitement en défaveur du vin. Comme vous le savez, le Gouvernement s'attache au contraire à trouver des solutions aux difficultés économiques que traverse la filière viticole.

Questions similaires

Déposée le 20 janvier 2021 à 23h00
Similarité de la question: 44% Similarité de la réponse: 58%
Déposée le 19 avril 2001 à 22h00
Similarité de la question: 53% Similarité de la réponse: 36%
Déposée le 19 octobre 2005 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 27%
Déposée le 17 janvier 2018 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 32%
Déposée le 5 juin 2013 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 63%
Déposée le 23 juillet 1997 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 58%