Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Baisse des crédits affectés au contrôle des parasitoses à la Réunion

Question écrite de - Affaires sociales

Question de ,

Diffusée le 19 mai 1993

M. Pierre Lagourgue attire l'attention de Mme le ministre d'Etat, ministre des affaires sociales, de la santé et de la ville sur le désengagement de l'Etat constaté pour certaines activités sanitaires à la Réunion. En effet, d'une part, il semblerait que la totalité des crédits affectés au contrôle des parasitoses intestinales soit à court terme transférée au profit de l'étude épidémiologique du choléra en Guyane.

D'autre part, le budget destiné au contrôle du paludisme ne cesse, au fil des ans, de diminuer (passant de 1 200 000 F en 1991 à 714 000 F en 1992 puis à 550 000 F en 1993), ce qui augmente d'autant le risque de réintroduction de cette maladie dans l'île, en raison de l'accroissement constant des échanges avec les pays impaludés de la zone.

Il lui demande en conséquence de bien vouloir réexaminer les conditions financières nécessaires aux actions d'inspection sanitaire à la Réunion.

Réponse - Affaires sociales

Diffusée le 2 mars 1994

Réponse. - En ce qui concerne la lutte contre les parasitoses intestinales à la Réunion, une somme de 1 286 900,86 francs a été versée par l'Etat en 1992 (chap. 47-14-10), qui correspondait à la subvention de 1992 et au remboursement d'un arriéré. Pour 1993, la contribution de l'Etat a été de 861 925 francs, ce qui représente une somme équivalente à celle qui a été attribuée aux autres départements d'outre-mer pour la même action.

Par ailleurs, pour les actions de lutte anti-vectorielle, essentielles afin d'éviter la réintroduction du paludisme dans l'île de la Réunion, les subventions d'Etat, d'un montant de 640 000 francs en 1993 (chap. 47-14-10) ont permis l'acquisition de différents matériels (véhicules tout terrain, microscopes etc.).

Questions similaires

Déposée le 5 mai 1993 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 63%
Déposée le 15 novembre 2000 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 47%
Déposée le 6 janvier 1993 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 24%
Déposée le 27 mars 1991 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 48%
Déposée le 28 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 36%
Déposée le 14 juillet 1993 à 22h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 39%