Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Baisse des crédits des centres de formation au travail social

Question écrite de - Affaires sociales

Question de ,

Diffusée le 28 avril 1993

M. Alfred Foy attire l'attention de Mme le ministre d'Etat, ministre des affaires sociale, de la santé et de la ville sur la situation critique dans laquelle se trouvent les centres de formation au travail social, notamment dans la région Nord. Le financement de ces écoles, sous tutelle des DRASS, ne semble plus assuré de façon convenable par le ministère malgré les conventions passées, mettant ainsi en péril des formations dont la collectivité ne peut faire l'impasse.

De récentes statistiques inviteraient même à renforcer le nombre des étudiants dans ce domaine. Devant ces faits, il s'inquiète pour l'avenir de ces écoles qui assurent une mission de service public. Il souhaiterait également obtenir quelques éclaircissements quant à la façon dont une partie des crédits alloués pour 1993 par le ministère des affaires sociales au fonctionnement de ces établissements auraient été imputés sans concertation par le Gouvernement précédent à d'autres postes budgétaires.

Réponse - Affaires sociales

Diffusée le 2 juin 1993

Réponse. - Le montant global des crédits votés en loi de finances initiale 1993 consacrés à la formation initiale, continue et supérieure des travailleurs sociaux s'élève à 473,7 MF. En février 1993, une mesure d'annulation et de gel des crédits a été prescrite à hauteur de 70 MF, réduite ultérieurement à 11,9 MF, soit 2,5 p. 100 des crédits votés.

Les crédits affectés au financement des formations initiales en voie directe ont été intégralement préservés, en dépit d'un contexte budgétaire particulièrement difficile. Ces annulations ont été réparties sur les lignes de crédits affectés aux formations des intervenants de l'aide à domicile et à la formation permanente et supérieure des travailleurs sociaux.

Celles-ci représentent un effort minimum. La possibilité d'augmenter les effectifs en formation pour les filières évoquées par l'honorable parlementaire fait actuellement l'objet d'un examen dans le cadre de la préparation de la loi de finances initiale pour 1994. Le ministre d'Etat, ministre des affaires sociales, de la santé et de la ville, entend poursuivre les réflexions d'ores et déjà entreprises pour garantir le bon fonctionnement des centres de formation en travail social, dans le cadre d'une réflexion sur le statut et le financement de ces établissements.

Questions similaires

Déposée le 16 juin 1993 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 93%
Déposée le 19 mai 1993 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 93%
Déposée le 23 juin 1993 à 22h00
Similarité de la question: 72% Similarité de la réponse: 93%
Déposée le 6 novembre 1991 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 64%
Déposée le 6 novembre 1991 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 64%
Déposée le 8 janvier 1992 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 64%