Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Braconnage de l'ortolan

Question écrite de - Écologie, développement durable et énergie

Question de ,

Diffusée le 18 septembre 2013

M. Alain Fauconnier attire l'attention de M. le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur le braconnage de l'ortolan. Cet oiseau migrateur fait, depuis 1999, l'objet d'une protection prévue par l'article L. 411-1 du code de l'environnement et l'arrêté du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection.

Cependant, les défenseurs des oiseaux, dont notamment la ligue de protection des oiseaux (LPO), dénoncent un braconnage mené ouvertement, sans contrôle ni répression de la part des autorités publiques. Pourtant, avec près de 30 000 ortolans capturés chaque saison (estimations de la LPO), l'espèce continue d'être fragile.

C'est d'ailleurs pour cela que le ministère de l'écologie a assuré, après la mise en demeure de la Commission européenne, que l'ortolan resterait une espèce protégée sur l'ensemble du territoire.

Il lui demande ainsi de bien vouloir lui faire part des mesures entreprises par le Gouvernement afin d'œuvrer à la protection de l'ortolan et des éventuelles mesures complémentaires susceptibles d'améliorer cette protection.

Réponse - Écologie, développement durable et énergie

Diffusée le 15 janvier 2014

Comme documenté dans les rapports produits par le Muséum national d'histoire naturelle d'avril 2012, l'état de conservation du bruant ortolan est jugé « défavorable » en Europe. Après un maximum atteint dans les années 1950, un large déclin entamé dans les années 1960-1970 se poursuit aujourd'hui. Globalement, la population aurait décliné de plus de 50 % en moins de cinquante ans.

Cette espèce est strictement protégée tant par la directive « oiseaux » qu'en droit interne. Elle bénéficie donc d'une protection au titre de l'article L. 411-1 du code de l'environnement, dont les dispositions transposent la directive « habitats », similaire sur ce point à la directive « oiseaux ».

La persistance des prélèvements de bruants ortolans à des fins de consommation impose de poursuivre la politique de contrôle rigoureuse des années passées. Ces contrôles sont effectués par les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), professionnels formés, compétents en matière de police judiciaire.

En complément de ces contrôles, un projet d'étude sur les migrations du bruant ortolan pourrait être prochainement lancé.

Questions similaires

Déposée le 28 février 2022 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 1 octobre 2018 à 22h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 27 février 2023 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 20 novembre 2019 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 31%
Déposée le 18 mai 1994 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 52%
Déposée le 3 avril 2023 à 22h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 0%