Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

budgets en baisse

Question au Gouvernement de M. Stéphane Le Foll - Ministère de l'action et des comptes publics

Réponse - Ministère de l'action et des comptes publics

Diffusée le 26 juillet 2017

RESTRICTIONS BUDGÉTAIRES

M. le président. La parole est à M. Stéphane Le Foll, pour le groupe Nouvelle Gauche.

M. Stéphane Le Foll. Monsieur le Premier ministre, je suis sûr que, comme d'autres, vous avez écouté le discours que le Président de la République a tenu sur la base aérienne d'Istres. Je l'ai bien sûr écouté moi-même avec attention. J'ai noté l'engagement pris d'augmenter de manière significative le budget des armées, à hauteur de 1,8 milliard d'euros.

Mais ce n'est pas ce qui m'a interpellé et qui justifie aujourd'hui ma question : c'est la suite, quand il a dit qu'en cette année 2018, seul le budget des armées allait augmenter.

Dès lors, monsieur le Premier ministre, si seul ce budget augmente, et alors que vous préparez déjà, j'en suis sûr, la loi de finances pour 2018, quels sont les budgets qui seront au mieux stabilisés, et ceux qui seront baissés ? Voilà ma question. Elle est simple et a le mérite, à la veille du débat que nous aurons, à la rentrée, sur la loi de finances, d'éclairer la représentation nationale.

Mme Danièle Obono. Très bien !

M. le président. La parole est à M. le ministre de l'action et des comptes publics.

M. Sébastien Chenu. Le pire d'entre vous !

M. Gérald Darmanin,Monsieur le député, vous avez en effet bien entendu le discours du Président de la République, c'est-à-dire ses promesses électorales, que met en œuvre le Gouvernement. Ce discours, qui vaut pour les armées, vaudra pour tous les ministères concernés – vous pouvez, sur ce point, vous référer au projet présidentiel et au projet de la majorité parlementaire.

Il est sûr qu'il faut s'assurer de la sincérité du budget. Aussi, la première chose que nous allons faire, à la demande du Premier ministre, c'est établir exactement les inscriptions budgétaires qui correspondent aux dépenses réelles des ministères. Et c'est nouveau : si je prends - malheureusement - l'exemple d'un ministère que vous connaissez bien, monsieur Le Foll, celui de l'agriculture, on constate 780 millions d'euros de dérives budgétaires l'année dernière, et le rapport de la Cour des comptes évalue à 1,7 milliard d'euros les sous-budgétisations et dérives budgétaires.

M. Pierre Cordier. Eh oui !

M. Gérald Darmanin,Nous voulons que le Parlement puisse s'exprimer, lors de la discussion du budget, à partir des vrais chiffres et non de sous-budgétisations. Vous aurez un budget sincère – un budget qui correspondra ainsi au contrôle démocratique du Parlement.

M. Didier Le Gac. Très bien !

M. Damien Abad. Il est plus royaliste que le roi !

Questions similaires

Déposée le 24 juillet 2024 à 06h42
Similarité de la question: 100% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 24 juillet 2024 à 06h42
Similarité de la question: 100% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 24 juillet 2024 à 06h42
Similarité de la question: 100% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 24 juillet 2024 à 06h42
Similarité de la question: 100% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 24 juillet 2024 à 06h42
Similarité de la question: 100% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 24 juillet 2024 à 06h42
Similarité de la question: 100% Similarité de la réponse: 100%