Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Bureau d'accueil et d'informations de la Banque de France de Pontivy

Question écrite de M. Michel Le Scouarnec - Décentralisation et fonction publique

Question de M. Michel Le Scouarnec,

Diffusée le 10 juin 2015

M. Michel Le Scouarnec attire l'attention de Mme la ministre de la décentralisation et de la fonction publique sur la fermeture du bureau d'accueil et d'informations (BAI) de la Banque de France à Pontivy.

En effet, suite aux recommandations du gouverneur de la Banque de France, un vaste plan de modernisation de ce service public est en cours. L'une des principales conséquences demeure la fermeture de nombreux BAI, particulièrement présents dans les territoires ruraux.

Celui de la ville de Pontivy est concerné par ce projet de fermeture puisque considéré comme trop peu fréquenté. Son implantation dans des locaux de la sous-préfecture et surtout l'absence de toute communication sur l'existence de cette permanence n'ont certainement pas favorisé sa fréquentation dont l'utilité n'est pourtant pas à prouver.

Les statistiques démontrent qu'un BAI placé dans une ville comparable en nombre d'habitants a une fréquentation bien plus importante (+ 30 %) s'il est placé dans un lieu adapté aux activités pratiquées par ses services.

La mairie de Pontivy propose de mettre gracieusement à disposition de la Banque de France un local qui permettrait à la fois d'accueillir les usagers dans de bien meilleures conditions et de faire connaître ce service public. Il s'agit d'une structure de services mutualisés dénommée « maison de la justice et du droit », dans la lignée des maisons de services au public qui sont appelées à se développer.

Cette nouvelle localisation, doublée d'une communication adéquate, permettrait bien évidemment une fréquentation à la hauteur des besoins d'une population souvent fragilisées qui ne se déplacera pas jusqu'à Lorient ou Vannes.

Il s'avère qu'en Bretagne, il ne reste que cinq BAI depuis la fermeture de celui de Dinan intervenue fin 2014. Mis à part à Lorient où le BAI est ouvert quatre jours par semaine, les permanences des BAI de Fougères, Morlaix, Pontivy et Saint-Malo ne sont assurées qu'un jour par semaine.

C'est pourquoi, compte tenu des misions indispensables d'accompagnement des BAI dans les dossiers de surendettement, il lui demande d'octroyer un sursis d'une année de fonctionnement à celui de Pontivy afin de lui permettre de se développer correctement dans son nouveau lieu d'implantation. Plus largement, il souhaiterait connaître les mesures envisagées pour assurer la pérennité de l'ensemble des BAI dans les territoires ruraux.

Réponse de Décentralisation et fonction publique

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 19 décembre 2007 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 mars 2001 à 23h00
Similarité de la question: 55% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 15 juillet 2019 à 22h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 décembre 2002 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 février 2012 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 17 février 2021 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 0%