Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Centres d'aide par le travail : montant des taux directeurs appliqués à la DGF

Question écrite de - Affaires sociales

Question de ,

Diffusée le 17 juin 1992

M. Hubert Peyou attire l'attention de M. le ministre des affaires sociales et de l'intégration sur l'écart très important entre les moyens budgétaires attribués par le biais de la dotation globale de fonctionnement pour le fonctionnement des CAT et les besoins réels de ces associations. L'association CAT 65 a tenu à signaler les difficultés qui ne manqueront pas de surgir, dès cette année, compte tenu de la situation évoquée ci-dessus.

Les établissements médico-sociaux tels que les CAT ne pourront pas indéfiniment se voir appliquer un taux directeur de + 2 p. 100, inférieur au taux de l'inflation. Combien de temps ces mêmes établissements pourront-ils assurer une prise en charge convenable des personnes handicapées sur leur lieu de travail si les moyens en personnels ne sont pas à la hauteur des besoins et de l'évolution de l'ensemble des activités ? Le taux directeur de 2 p. 100 ne leur permet pas d'assurer le paiement toute l'année des dispositions nouvelles liées aux accords " Durafour " pour la fonction publique et aux avenants des conventions collectives approuvés par la DASS.

Le secteur médico-social dans un dispositif socio-économique rigoureux ne peut se satisfaire de dotations qui ne s'adaptent pas aux exigences économiques et sociales. Il lui demande instamment de bien vouloir envisager une modification des dispositions actuelles qui permettrait une meilleure adéquation des moyens et des besoins réels des CAT, afin que la mission qui leur est impartie, telle qu'elle est définie dans la loi d'orientation en faveur des personnes handicapées, puisse être convenablement assurée par les directeurs responsables de leur gestion.

Réponse - Affaires sociales

Diffusée le 29 juillet 1992

Réponse. - Le ministre des affaires sociales et de l'intégration a déjà eu l'occasion d'exprimer son souci face aux problèmes financiers que connaissent actuellement les centres d'aide par le travail. Des discussions interministérielles ont été engagées pour permettre d'assurer le fonctionnement normal de ces établissements et surtout pour éviter que l'on aboutisse à des mesures restrictives sur les capacités d'accueil et d'action.

L'objectif en ce domaine est de rechercher des mesures d'optimisation de l'allocation des crédits budgétaires aux besoins des établissements pour l'année 1993. Ce travail d'harmonisation n'exclut pas que les besoins qui seront identifiés en 1992 fassent l'objet d'un effort spécifique.

Questions similaires

Déposée le 27 mai 1992 à 22h00
Similarité de la question: 45% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 27 mai 1992 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 17 octobre 1990 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 40%
Déposée le 23 mars 1994 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 46%
Déposée le 1 décembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 46%
Déposée le 8 juin 1994 à 22h00
Similarité de la question: 52% Similarité de la réponse: 45%