Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Comptabilisation des échanges commerciaux de la métropole avec les DOM-TOM

Question écrite de - Industrie

Question de ,

Diffusée le 20 mai 1992

M. Henri Collette demande à M. le ministre de l'industrie et du commerce extérieur s'il est exact que les échanges commerciaux de la métropole avec les départements et territoires d'outre-mer (D.O.M.-T.O.M.) sont comptabilisés dans le commerce extérieur de la France. Une telle situation ne manque pas de fausser les statistiques du commerce extérieur, compte tenu du fait que les échanges de la métrople avec les D.O.M.-T.O.M. sont affectés, à juste titre, d'un caractère particulier, ne pouvant les apparenter avec les règles habituelles du commerce extérieur.

Réponse - Industrie

Diffusée le 29 juillet 1992

Réponse. - Il est exact que les départements et territoires d'outre-mer sont exclus du territoire statistique douanier et, que à ce titre, les échanges commerciaux de la métropole avec les DOM-TOM sont comptabilisés dans le commerce extérieur de la France. En revanche, la balance des paiements est établie pour l'ensemble du territoire de la République.

Cela impose, pour passer de la balance commerciale douanière au solde des marchandises figurant dans la balance des transactions courantes, une double correction : on enlève l'excédent de la France vis-à-vis des DOM-TOM (28,7 milliards de francs en 1991) ; on ajoute le déficit des DOM-TOM vis-à-vis de l'étranger (moins 14,8 milliards de francs en 1991).

Cela aggrave le déficit du commerce extérieur en balance des paiements de la valeur du déficit commercial des DOM-TOM, soit en 1991, de 43,5 milliards de francs. Cette aggravation est sans doute contrebalancée par un excédent touristique important, mais mal connu : denombreux paiements liés à l'activité touristique des DOM-TOM sont en effet réalisés au siège social métropolitain des agences françaises.

Questions similaires

Déposée le 9 janvier 1991 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 53%
Déposée le 25 février 1987 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 11 avril 1990 à 22h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 48%
Déposée le 19 mai 2002 à 22h00
Similarité de la question: 34% Similarité de la réponse: 41%
Déposée le 19 juillet 1995 à 22h00
Similarité de la question: 46% Similarité de la réponse: 62%
Déposée le 20 février 2014 à 23h00
Similarité de la question: 34% Similarité de la réponse: 44%