Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Compte général de l'administration des finances

Question écrite de - Économie

Question de ,

Diffusée le 19 février 2007

M. Yves Fréville attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur le montant des cotisations et intérêts de retard d'impôts locaux perçu au profit du fonds national de péréquation de la taxe professionnelle (FNPTP), montant qui figure dans un tableau annexe du fascicule " Développement des recettes budgétaires " du compte général de l'administration des finances (CGAF).

Ce montant s'élevait en 2000 à 5 167 millions de francs, soit 5 147 millions au titre de l'année courante (ligne 13 des pages 60 et 61) et 20 au titre des années antérieures (ligne 32). Il lui demande de bien vouloir lui préciser le contenu de ces deux lignes (parts respectives des impôts locaux de la Poste et de France Télécom reversées au FNPTP, cotisation nationale de la taxe professionnelle).

Il lui demande également de lui préciser le passage de cette somme de 5 167 millions de francs au montant reversé en 2001 au FNPTP, soit 2 217 millions selon les données fournies au comité des finances locales et 2 124 millions pour le seul établissement France Télécom suivant le rapport présenté en novembre 2001 au Parlement sur la normalisation de la fiscalité locale de France Télécom, et au montant conservé par l'Etat au titre de l'actualisation sur les prix de la fiscalité locale des mêmes établissements en 1994 ou des frais de gestion de la fiscalité locale.

Il lui demande les mêmes renseignements pour les années 1995 à 1999, les données du CGAF pour 1997 (page 53) étant de plus manifestement erronées. Il lui demande enfin comment est traité au regard de ces données le dégrèvement législatif de 500 millions dont bénéficie France Télécom au titre du plafonnement de sa cotisation de TP en fonction de la valeur ajoutée.

Réponse de Économie

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 19 février 2004 à 23h00
Similarité de la question: 100% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 5 novembre 1997 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 29 mars 2000 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 avril 2002 à 22h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 novembre 2011 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 23 juillet 1997 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 0%