Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Conditions d'attribution de l'allocation de logement social des étudiants

Question écrite de - Affaires sociales

Question de ,

Diffusée le 24 novembre 1993

M. Paul Girod appelle l'attention de Mme le ministre d'Etat, ministre des affaires sociales, de la santé et de la ville, sur les conditions d'attribution de l'allocation de logement social des étudiants. Conformément à l'article R. 831-1 du code de la sécurité sociale, l'ouverture du droit de cette allocation est subordonnée au paiement, par les intéressés, d'un loyer.

Pour des motifs de solvabilité, les contrats de location sont très souvent établis à la demande des bailleurs, au nom des parents. Ainsi, ne pouvant fournir aux caisses d'allocations familiales une quittance de loyer établie à leur propre nom, ces étudiants ne peuvent prétendre à l'aide au logement.

Il lui demande si, dans un souci d'équité, elle n'estime pas souhaitable de modifier ce texte et de l'adapter à la situation réelle de l'étudiant.

Réponse - Affaires sociales

Diffusée le 5 janvier 1994

Réponse. - L'article R. 831-1 du code de la sécurité sociale précise que l'allocation de logement sociale n'est due que si leurs attributaires paient un minimum de loyer fixé par décret. La finalité de l'allocation de logement sociale est de compenser partiellement la charge de logement supportées réellement calculées selons ses propres ressources.

Cette prestation personnelle ne doit en aucun cas être considérée comme une subvention publique à caractère systématique. Afin d'éviter tout abus, la réglementation de cette allocation prévoit donc qu'il n'y a lieu de verser la prestation que lorsqu'il a bien acquittement d'une dépense par le demandeur.

Déroger à cette règle pour une population bien distincte serait inéquitable par rapport aux allocataires disposant de faibles revenus et supportant intégralement une dépense de logement.

Questions similaires

Déposée le 11 juillet 1990 à 22h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 20 novembre 1991 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 53%
Déposée le 19 décembre 2008 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 44%
Déposée le 22 avril 1987 à 22h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 62%
Déposée le 19 mars 2009 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 59%
Déposée le 21 août 1996 à 22h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 65%