Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Conséquences de la majoration des valeurs imposables à la taxe locale d'équipement

Question écrite de - Éducation

Question de ,

Diffusée le 3 juillet 1991

M. Georges Mouly appelle l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre de l'éducation nationale, sur la mesure prévue en compensation de la suppression des crédits " Barange ", mesure qui doit être prise par décret : majoration de 40 p. 100 des valeurs imposables à la taxe locale d'équipement. A taux inchangés, cette augmentation devrait donner lieu à une majoration d'environ 600 millions de francs du produit actuel de la taxe locale d'équipement.

Le produit de cette T.L.E. ne saurait qu'être très faible dans des départements où la population est stationnaire, voire en légère régression et vieillissante sans que pour autant soient éteints les besoins en matière de travaux dans les locaux scolaires. C'est pourquoi, il lui demande s'il envisage de faire en sorte que soit instaurée une péréquation.

Réponse - Éducation

Diffusée le 7 août 1991

Réponse. - La loi de finances pour 1991 a abrogé l'article 62 de la loi n° 64-1279 du 23 décembre 1964 portant loi de finances pour 1965 et le deuxième alinéa de l'article 8 de la loi n° 59-1557 du 31 décembre 1959, ce qui a entraîné la suppression de l'allocation de scolarité instituée par la loi du 28 septembre 1951.

Une taxe de substitution a été prévue dans la loi de finances pour 1991 permettant de tenir compte de la perte de recettes pour les collectivités locales. L'élaboration du décret qui majorera de 40 p. 100 les valeurs imposables à la taxe locale d'équipement n'est pas dans les prérogatives du ministère de l'éducation nationale mais relève du ministère de l'économie, des finances et du budget ainsi que du ministère de l'intérieur. Dans l'état actuel des informations, ce décret est en cours de signature.

Questions similaires

Déposée le 3 avril 1991 à 22h00
Similarité de la question: 52% Similarité de la réponse: 79%
Déposée le 6 février 1991 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 47%
Déposée le 13 avril 1994 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 59%
Déposée le 20 juin 1990 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 50%
Déposée le 19 mai 2002 à 22h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 40%
Déposée le 23 octobre 1991 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 44%