Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Conséquences de la nouvelle norme comptable pour les commissaires aux comptes

Question écrite de - Justice

Question de ,

Diffusée le 4 août 1993

M. André Fosset demande à M. le ministre d'Etat, garde des sceaux, ministre de la justice, de lui préciser les conditions dans lesquelles s'applique la nouvelle norme comptable qui oblige les deux commissaires aux comptes des sociétés établissant des comptes consolidés à appartenir à des réseaux différents. (Le Nouvel Economiste, no 900, 25 juin 1993.)

Réponse - Justice

Diffusée le 20 octobre 1993

Réponse. - L'article 223 dernier alinéa de la loi no 66-537 du 24 juillet 1966 sur les sociétés commerciales dispose que les sociétés astreintes à publier des comptes consolidés sont tenues de désigner au moins deux commissaires aux comptes. Cette obligation a été introduite par la loi no 84-148 du 1er mars 1984 qui a accru le rôle des commissaires aux comptes tout en renforçant l'essentielle exigence de leur indépendance.

La volonté du législateur d'offrir toutes garanties quant à la fiabilité des comptes des groupes de sociétés l'a ainsi amené à exiger que, dans certains cas, deux commissaires aux comptes soient désignés. Pour que ce double contrôle soit effectif et incontestable, il paraît indispensable que les commissaires aux comptes appelés à contrôler de telles sociétés soient indépendants non seulement à l'égard de ladite société, mais aussi l'un à l'égard de l'autre.

Concernant les sociétés faisant appel public à l'épargne, lesquelles sont en pratique presque toutes tenues de publier des comptes consolidés, la commission des opérations de bourse a, le 29 septembre 1992, adopté les conclusions du rapport du groupe de travail animé par M. Le Portz tendant à ce qu'il soit mis fin aux situations actuelles dans lesquelles les deux commissaires aux comptes appartiennent au même cabinet.

C'est dans ces conditions que le conseil national des commissaires aux comptes s'est prononcé le 8 avril dernier et a précisé que " dans tous les cas où il est fait obligation de désigner plusieurs commissaires aux comptes, ceux-ci ne peuvent accepter le mandat que s'ils appartiennent à ou représentent des cabinets distincts ".

Sous réserve de l'appréciation souveraine des juridictions compétentes, cette interprétation semble conforme au texte de la loi et à la volonté du législateur. La totale indépendance du commissaire aux comptes étant indispensable à l'exercice même de sa fonction, le ministère de la justice ne peut que se féliciter de ces décisions qui ne constituent pas une nouvelle norme comptable, mais résultent de la simple application de la loi.

Questions similaires

Déposée le 19 avril 2009 à 22h00
Similarité de la question: 50% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 23 août 1995 à 22h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 57%
Déposée le 19 février 2007 à 23h00
Similarité de la question: 59% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 4 décembre 1996 à 23h00
Similarité de la question: 30% Similarité de la réponse: 72%
Déposée le 18 décembre 1996 à 23h00
Similarité de la question: 29% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 5 mai 1993 à 22h00
Similarité de la question: 48% Similarité de la réponse: 61%