Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Conséquences sanitaires et économiques de la fièvre catarrhale ovine en Aveyron

Question orale sans débat de M. Jean-Claude Anglars - Agriculture et souveraineté alimentaire

Question de M. Jean-Claude Anglars,

Diffusée le 14 février 2024

M. Jean-Claude Anglars attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire sur les conséquences sanitaires et économiques de la fièvre catarrhale ovine en Aveyron.

La fièvre catarrhale ovine (FCO) est une maladie virale qui touche les ruminants sauvages et domestiques, tout particulièrement les bovins et les ovins. Cette maladie est véhiculée par un insecte vecteur, le culicoïde.

Cette maladie est présente en France depuis de nombreuses années mais, en Aveyron, l'on assiste à un épisode de forte recrudescence de la FCO depuis le mois d'août 2023. La cause de cet épisode est attribuée à une « nouvelle souche du sérotype 8 ».

Concrètement, il s'agit d'une évolution du virus que les experts n'avaient pas anticipé et, par conséquent, le vaccin, possiblement utilisable à titre préventif, n'était plus recommandé du fait de l'absence de signe clinique depuis plusieurs années, malgré la présence endémique de la FCO de sérotype 8.

Dans ce contexte d'évolution du virus et sans protection des élevages, la virulence du virus est très forte. On constate en Aveyron un impact très fort de la maladie sur les élevages contaminés.

Par exemple, les enlèvements de brebis, béliers, vaches adultes et taureaux ont augmenté de plus de 50 % entre le 21 août et le 30 septembre 2023 par rapport aux années précédentes.

La perte sanitaire et économique pour le département de l'Aveyron est conséquente avec plus de 2 000 ovins supplémentaires morts sur cette période et plus de 450 bovins adultes, sans compter les animaux malades.

À ce jour, il est encore impossible de quantifier les pertes indirectes, comme la baisse de production de lait, et celles à moyen et long termes comme les problèmes de reproduction, les risques d'avortement, les malformations à la naissance.

De plus, l'arrivée de la FCO en Aveyron a eu pour conséquences des perturbations des marchés et des mouvements d'animaux.

De ces conséquences sanitaires résultent donc des conséquences économiques significatives pour les éleveurs ; c'est pourquoi il attire son attention pour que le Gouvernement prenne conscience de la situation. L'État doit soutenir les éleveurs face à cette épidémie, d'autant plus dans le contexte actuel de la crise agricole.

Il lui demande quelles seront donc les mesures annoncées par le Gouvernement.

Réponse de Agriculture et souveraineté alimentaire

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 19 février 2024 à 23h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 21 février 2024 à 23h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 31 mai 2017 à 22h00
Similarité de la question: 50% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 août 2010 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 août 2009 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 août 2010 à 22h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 0%