Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Coopération européenne pour la construction d'un véhicule blindé de combat d'infanterie

Question écrite de - Défense

Question de ,

Diffusée le 17 septembre 1997

M. Georges Gruillot appelle l'attention de M. le ministre de la défense sur le projet de coopération entre l'Allemagne, le Royaume-Uni et la France en vue de la réalisation du véhicule blindé de combat d'infanterie. Il le remercie de lui préciser l'état d'avancement de ce projet et la part réservée à l'industrie française d'armement

Réponse - Défense

Diffusée le 15 octobre 1997

Réponse. - Le véhicule blindé de combat d'infanterie (VBCI) fait l'objet d'un projet de coopération entre la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Dans ce cadre, un cahier des charges trilatéral pour le développement et la réalisation d'une première tranche de série a été établi. Le ministère de la défense étudie conjointement deux solutions possibles pour mener à bien la réalisation de ce programme.

La première solution vise à réaliser le programme du VBCI en coopération avec l'Allemagne et le Royaume-Uni. Dans ce cadre, l'Allemagne a lancé, au nom des trois pays, une consultation sur la base du cahier des charges trilatéral. Il en est résulté deux offres. L'une provenant du consortium Team formé par les société Panhard, Henschel, Wehrtechnik et Vickers.

L'autre émanant du consortium Arge GTK (sociétés Krauss Maffei, Mak, Wegmann) associé à GKN. La société Giat-Industries a signé avec ce second consortium une lettre d'intention portant sur un partage réciproque des travaux en cas de coopération entre les Etats. La seconde solution consiste à réaliser le VBCI sur un plan national.

Afin de conserver sa capacité d'initiative et de maintenir une participation de son industrie au même niveau que celle de ses homologues, la France a, en 1996, procédé à une consultation sur la base du même cahier des charges trilatéral. Cette consultation a permis d'obtenir quatre offres, émanant des sociétés Giat-Industries, Panhard associée au suisse Mowag, Giat-Industries, en liaison avec l'italien Iveco et Giat-Industries en relation avec Renault Véhicules Industriels.

Les réponses des industriels aux consultations allemandes et françaises ont été remises le 1er avril dernier. Les services du ministère de la défense examinent actuellement l'ensemble de ces possibilités. Les modalités de réalisation du VBCI présentant le meilleur compromis aux plans des coûts financiers, des délais et des performances de ce système blindé futur seront proposées à l'automne. En tout état de cause, la participation de l'industrie nationale à ce programme sera préservée.

Questions similaires

Déposée le 2 juillet 1997 à 22h00
Similarité de la question: 53% Similarité de la réponse: 99%
Déposée le 19 novembre 1997 à 23h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 70%
Déposée le 19 mars 2004 à 23h00
Similarité de la question: 38% Similarité de la réponse: 73%
Déposée le 27 mars 1996 à 23h00
Similarité de la question: 54% Similarité de la réponse: 52%
Déposée le 18 décembre 1996 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 67%
Déposée le 6 mars 1996 à 23h00
Similarité de la question: 60% Similarité de la réponse: 66%