Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Cotation des actes radiologiques

Question écrite de - Santé

Question de ,

Diffusée le 6 mars 1991

M. Michel Doublet attire l'attention de M. le ministre délégué à la santé sur l'éventuelle baisse de 11 p. 100 du coût des actes radiologiques, toutes techniques confondues (scanner, radiologie conventionnelle et échographie) ce qui aurait de graves conséquences pour l'exercice de la radiologie libérale, aussi bien sur le plan de l'efficacité que sur la fiabilité.

La marge moyenne d'un cabinet étant de 25-30 p. 100, une baisse de l'ensemble des honoraires entraînerait une baisse des revenus d'un tiers. La radiologie est indispensable au bon exercice d'une médecine moderne de haut niveau et, malgré les prodigieux progrès de ces dernières années de l'imagerie médicale, le poids de la radiologie dans les dépenses de santé reste stable de 1982 à 1988 : 4,8 p. 100 du total.

Les conséquences de ces mesures budgétaires seraient à court et moyen terme dramatiques. A court terme, elles le seraient pour les jeunes radiologues qui ne pourraient rembourser leurs emprunts ; pour les anciens, une baisse de 30 p. 100 serait tout aussi difficile à assumer ; quant aux patients, de telles mesures conduiraient à une baisse de la qualité des examens.

A moyen terme, les conséquences risqueraient d'être encore plus graves, entraînant sans aucun doute la fermeture d'un certain nombre de cabinets, le licenciement partiel ou total du personnel technique (bac + 4), une baisse des revenus fiscaux et sociaux (taxe professionnelle, U.R.S.S.A.F., impôts) et enfin une réduction importante des investissements, menaçant les entreprises industrielles de matériel radiologique et des établissements financiers à orientation médicale.

Au-delà des radiologistes, c'est donc la santé publique qui est menacée ; bien que conscient des contraintes de maîtrise de l'évolution des dépenses de santé, une réflexion de fond sur l'avenir de la radiologie française et de la santé publique en concertation avec tous les partenaires concernés semble nécessaire.

En conséquence, illui demande quelles mesures le Gouvernement compte prendre afin de répondre non seulement aux revendications et exigences des radiologues et des professionnels de la santé mais aussi et surtout des patients.

Réponse - Affaires sociales

Diffusée le 15 mai 1991

Réponse. - Dans l'objectif d'une meilleure adaptation des textes réglementaires à l'évolution de la pratique médicale, en prenant en compte le progrès technique, il est apparu souhaitable de mettre en oeuvre une modification des dispositions de la nomenclature générale des actes professionnels relatives aux actes de radiodiagnostic.

Les projets des mesures élaborées par les pouvoirs publics sont actuellement soumis, pour avis, à la commission permanente de la nomenclature et au conseil d'administration de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés.

Questions similaires

Déposée le 13 février 1991 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 75%
Déposée le 1 mai 1991 à 22h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 53%
Déposée le 20 février 1991 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 26 avril 2017 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 septembre 2004 à 22h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 34%
Déposée le 27 mars 1991 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 53%