Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Coût de la prise en charge d'une partie de la complémentaire santé pour les collectivités locales

Question écrite de M. Hervé Maurey - Cohésion des territoires et relations avec les collectivités territoriales

Question de M. Hervé Maurey,

Diffusée le 3 novembre 2021

M. Hervé Maurey attire l'attention de Mme la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sur le coût de la prise en charge d'une partie de la complémentaire santé pour les collectivités locales.

L'ordonnance n° 2021-175 du 17 février 2021 relative à la protection sociale complémentaire dans la fonction publique prévoit l'obligation pour les collectivités territoriales de financer au moins 50 % de la complémentaire santé de leurs agents au plus tard en 2026.

Elle fixe également une obligation de participation financière à hauteur de 20 % de la protection sociale complémentaire « prévoyance » qui s'imposera aux employeurs territoriaux à compter du 1er janvier 2025.

Les modalités d'application de ces dispositions, comme la date d'entrée en application de l'obligation de prise en charge partielle de la complémentaire santé et les montants de référence de l'obligation de participation financière dont la fixation est renvoyée à un décret, ne sont pas encore connues.

Si cette mesure représente une avancée pour les agents publics, elle constituera un coût non négligeable pour les collectivités locales, et notamment celles de petite taille aux moyens limités.

Aussi, il lui demande ses intentions sur les modalités d'application de ces dispositions et si elle envisage que l'État compense cette nouvelle charge pour ces communes.

Réponse - Cohésion des territoires et relations avec les collectivités territoriales

Diffusée le 18 mai 2022

En application de l'article L. 827-9 du code général de la fonction publique (CGFP), les collectivités territoriales et leurs établissements publics participent au financement des garanties de protection sociale complémentaire (PSC) destinées à couvrir les risques santé et prévoyance de leurs agents. À cet effet, une participation minimale obligatoire est prévue aux articles L. 827-10 et L. 827-11 du CGFP.

À ce titre, le décret n° 2022-581 du 20 avril 2022 relatif aux garanties de protection sociale complémentaire et à la participation obligatoire des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à leur financement détermine cette participation obligatoire d'une part, à 50 % d'un montant de référence fixé à 30 €, pour la couverture des risques santé et, d'autre part, à 20 % d'un montant de référence fixé à 35 €, pour les risques prévoyance.

Ce décret fixe également les garanties minimales composant le panier de soins destinées à couvrir les risques d'invalidité temporaire de travail et d'inaptitude. Les montants de référence et les garanties minimums ainsi prévus feront l'objet d'un débat au sein du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) un an avant leur entrée en vigueur.

Celle-ci est prévue le 1er janvier 2025 pour les dispositions relatives à la couverture des risques prévoyance et le 1er janvier 2026 pour les dispositions relatives à la couverture des risques santé. Les délibérations locales adoptées avant l'entrée en vigueur du décret du 20 avril 2022 précité demeureront applicables, sous réserve qu'elles respectent les garanties minimales fixées réglementairement.

En outre, les employeurs territoriaux et les organisations syndicales peuvent engager une négociation au niveau local et convenir de garanties supérieures à celles fixées par le décret.   Par ailleurs, les représentants des employeurs territoriaux et les organisations syndicales siégeant au CSFPT ont entamé une négociation au plan national afin notamment de préciser le dispositif qui doit notamment conduire, pour cette seconde étape, à revoir les dispositions du décret n° 2011-1474 du 8 novembre 2011 relatif à la participation des collectivités territoriales et de leurs établissements publics au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents.

À ce stade, plusieurs réunions de travail ont déjà eu lieu et de nouvelles réunions ont été planifiées afin de parvenir à la conclusion d'un accord de méthode. Enfin, il n'est pas prévu de mécanisme de compensation par l'Etat du coût induit par la participation obligatoire des employeurs territoriaux au financement des garanties de protection sociale complémentaire.   

Questions similaires

Déposée le 8 décembre 2021 à 23h00
Similarité de la question: 79% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 janvier 2022 à 23h00
Similarité de la question: 34% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 2 janvier 2023 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 octobre 2022 à 22h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 78%
Déposée le 16 novembre 2022 à 23h00
Similarité de la question: 74% Similarité de la réponse: 80%
Déposée le 21 décembre 2020 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 0%