Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Coût du régime d'assurance-crédit à l'exportation

Question écrite de - Économie

Question de ,

Diffusée le 13 novembre 1991

M. Emmanuel Hamel signale à l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et du budget, la dernière ligne du premier alinéa de la page 17 du rapport 1991 de la Cour des comptes au Président de la République, précisant que la garantie d'équilibre du régime d'assurance-crédit à l'exportation a coûté 12 milliards en 1989.

Il lui demande quel en a été le coût en 1990 et au cours des trois premiers trimestres de 1991. Il lui demande également, dans la perspective ouverte par les commentaires du rapport de la Cour des comptes aux alinéas 2 et 3 de la page 17 précitée, quel montant et quel pourcentage des dépenses du budget général, ont représenté, en 1990, l'ensemble des intérêts de la dette et des dépenses de garantie effectuées en 1990.

Réponse - Économie

Diffusée le 15 janvier 1992

Réponse. - Le coût du régime d'assurance-crédit à l'exportation s'est établi à 9 milliards de francs en 1990 dont 8 milliards de dotation initiale et un milliard voté en collectif budgétaire, soit une diminution de 25 p. 100 par rapport à 1989 (12 milliards de francs). La dotation budgétaire allouée par l'Etat au profit de la Coface au titre de l'assurance-crédit s'élève à 8 milliards de francs pour 1991.

Les dépenses brutes relatives à la dette publique ont représenté en 1990 137,089 milliards de francs ; la charge nette des recettes en atténuation des charges de la dette s'est établie à 123,789 milliards de francs. Les dépenses de garanties se sont élevées à 12,103 milliards de francs. Si l'on retient les dépenses brutes relatives à la dette, les quatre premières parties du titre premier du budget des charges communes ont représenté 10,14 p. 100 des dépenses du budget général (1 471,364 milliards de francs y compris les dégrèvements et remboursements d'impôts).

Si l'on retient la charge nette, qui correspond au coût réel de la dette publique, ces mêmes quatre premières parties ont représenté 9,23 p. 100 des dépenses du budget général.

Questions similaires

Déposée le 21 mars 1990 à 23h00
Similarité de la question: 50% Similarité de la réponse: 46%
Déposée le 8 janvier 1992 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 28%
Déposée le 22 janvier 1992 à 23h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 28%
Déposée le 13 février 1991 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 11 décembre 1991 à 23h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 28%
Déposée le 29 janvier 1992 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 28%