Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Couverture sociale des personnels contractuels non-titulaires de la fonction publique recrutés localement

Question écrite de - Affaires étrangères

Question de ,

Diffusée le 30 juin 1993

Mme Monique ben Guiga appelle l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la protection sociale des personnels contractuels non-titulaires de la fonction publique recrutés localement par ses services à l'étranger et par les établissements à autonomie financière qui en dépendent. Ces personnels, dont le nombre s'accroît, sont soumis aux dispositions du décret n° 80-754 du ministère de la santé et de la sécurité sociale en date du 26 septembre 1980 et à l'instruction du ministère des affaires étrangères sur la gestion du personnel auxiliaire qui rend obligatoire leur affiliation à la caisse de sécurité sociale du pays de résidence.

Ces dispositions sont acceptables dans des pays où la couverture sociale équivaut à celle de la France et avec lesquels nous avons signé des conventions bilatérales. Mais, en ce qui concerne les pays en voie de développement, l'affiliation de ce personnel aux caisses locales se traduit par de lourdes cotisations patronales et ouvrières pour des prestations nulles ou quasi nulles en matière de maladie, faibles et très aléatoires en matière de retraite.

Il est quand même regrettable que le ministère des affaires étrangères et les établissements qui en dépendent versent des sommes importantes à des caisses d'assurances sans fournir pour autant à leur personnel la protection sociale minimale à laquelle leur qualité de salariés français devrait leur donner droit.

En conséquence, elle lui demande si un nouveau décret ne pourraît être pris afin de donner la possibilité aux services concernés d'affilier leur personnel auxiliaire (contractuels de recrutement local) au régime général de la sécurité sociale, comme la plupart de nos conventions bilatérales en offrent la faculté à notre pays.

Réponse - Affaires étrangères

Diffusée le 10 novembre 1993

Réponse. - Le décret no 80-754 du 16 septembre 1980 relatif au régime de sécurité sociale des personnels de l'Etat non titulaires en service ou en mission à l'étranger stipule que ces personnels français bénéficient des dispositions du code de la sécurité sociale " s'ils ont été recrutés en France. " Mais, dès lors qu'ils sont recrutés localement, ils sont soumis aux dispositions de la circulaire du département no 14365 du 2 novembre 1987 sur la gestion du personnel auxiliaire.

Ainsi, ces agents recrutés aux conditions locales sont affiliés obligatoirement au régime social local, ce qui signifie le versement des cotisations et le service des prestations locales. Toutefois, il est rappelé que trois possibilités de maintien à titre volontaire au système français sont offertes : option pour le régime français de sécurité sociale, s'il existe une convention internationale entre la France et le pays d'emploi le permettant ; adhésion à la caisse des Français de l'étranger ; inscription auprès de la mutuelle des affaires étrangères (soit pour l'intégralité de la protection, régime de base et mutuelle complémentaire, soit pour la seule mutuelle).

Sachant que l'élaboration d'un nouveau texte permettant l'affiliation systématique du personnel auxiliaire au régime général de sécurité sociale n'est pas d'actualité, le département s'est efforcé de trouver une solution satisfaisante ; mais sa proposition de participer à la protection sociale de cette catégorie de personnel en prenant en charge une partie des cotisations à la mutuelle des affaires étrangères n'a pas été retenue.

Questions similaires

Déposée le 11 mai 1994 à 22h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 19 août 2005 à 22h00
Similarité de la question: 69% Similarité de la réponse: 67%
Déposée le 20 décembre 2000 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 66%
Déposée le 18 novembre 1987 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 69%
Déposée le 19 février 2001 à 23h00
Similarité de la question: 62% Similarité de la réponse: 76%
Déposée le 1 novembre 1995 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 70%