Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Critères utilisés pour le classement en espèces protégées

Question écrite de - Environnement

Question de ,

Diffusée le 18 décembre 1991

M. Jacques Oudin demande à M. le ministre de l'environnement de bien vouloir lui préciser les études, les avis et les diagnostics dont il a été fait usage pour justifier le classement en espèces protégées, établi par l'arrêté ministériel du 20 janvier 1982 et paru au Journal officiel le 13 mai 1982 concernant plus précisément les espèces suivantes : le Salix repens L. ssp. arenaria L., dit " saule des dunes " ; l'Omphalodes littoralis Lehm., dit " cynoglosse des dunes " ; le Dianthus gallicus Pers., dit " oeillet de France, oeillet des dunes ".

Il lui demande si des procédures contradictoires ont pu intervenir pour obtenir toute clarification en la matière et si ces espèces sont réellement menacées dans leur existence ou leur développement.

Réponse - Environnement

Diffusée le 11 mars 1992

Réponse. - L'arrêté interministériel du 20 janvier 1982 relatif à la liste des espèces végétales protégées sur l'ensemble du territoire national a été basé sur les résultats d'une importante étude sur les régressions d'espèces végétales en France. Faisant appel à la collaboration de nombreux botanistes français, cette étude a été conduite, à la demande du ministère de l'environnement, par le professeur Aymonin du laboratoire de phanérogamie du Muséum national d'histoire naturelle entre 1974 et 1977.

Compte tenu du manque de connaissances préalables et du nombre important d'espèces étudiées, cette étude est encore aujourd'hui considérée comme une référence dans le domaine des plantes menacées en France. Le projet de liste d'espèces végétales protégées, élaboré à partir de cette étude, a ensuite été soumis à l'avis du Conseil national de la protection de la nature comme le prévoit l'article R. 211-2 du code rural.

Cette instance consultative composée pour partie de scientifiques et pour partie de représentants d'administrations est le lieu prévu pour un examen contradictoire des projets avant leur adoption. En ce qui concerne les trois espèces qui préoccupent l'honorable parlementaire, l'étude sur les régressions d'espèces végétales sus-mentionnées ainsi que des études plus récentes permettent de préciser leur statut de la manière suivante : Salix repens L. ssp arenaria L.

(saule des dunes) : espèce présente sur les dunes sableuses de la côte atlantique, parfois encore localement abondante malgré une certaine régression. Omphalodes littoralis Lehm. (cynoglosse des dunes) : espèce endémique de France recontrée sur les sables littoraux en quelques points disséminés entre le sud-Finistère et l'île d'Oléron.

A subi une très forte régression depuis la fin du siècle dernier. Dianthus gallicus Pers. (oeillet de France) : espèce endémique de France recontrée sur les dunes sableuses de la côte atlantique. Parfois encore localement abondante, elle a subi une nette régression en raison, d'une part, de l'amenuisement progressif des milieux dunaires et, d'autre part, des récoltes abusives dont elle est victime pour son intérêt esthétique.

Il est à noter que l'une de ces trois espèces (Omphalodes littoralis Lehm.) figure à l'annexe I de la convention de Berne relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe. La France, ayant ratifié cette convention, a donc l'obligation de protéger cette espèce ainsi que ses habitats.

Questions similaires

Déposée le 7 octobre 1992 à 23h00
Similarité de la question: 63% Similarité de la réponse: 68%
Déposée le 31 décembre 2018 à 23h00
Similarité de la question: 40% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 19 décembre 2011 à 23h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 63%
Déposée le 9 juillet 1997 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 41%
Déposée le 25 novembre 1987 à 23h00
Similarité de la question: 61% Similarité de la réponse: 78%