Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Délai d'acheminement du courrier entre la métropole et la Réunion

Question écrite de - Industrie

Question de ,

Diffusée le 21 avril 1993

M. Pierre Lagourgue attire l'attention de M. le ministre de l'industrie, des postes et télécommunications et du commerce extérieur sur les délais anormalement longs constatés dans l'acheminement du courrier entre la métropole et l'île de la Réunion. Ainsi, des lettres postées à Paris à la mi-décembre ont mis plus d'un mois pour parvenir à leurs destinataires à la Réunion.

Certes, les périodes de fêtes engendrent un accroissement non négligeable du volume du courrier et, dès lors, une transmission sans doute plus lente, mais rien ne peut justifier un retard pouvant atteindre cinq ou six semaines. Il lui demande en conséquence de bien vouloir lui indiquer les mesures qu'il entend prendre pour que de tels errements ne se reproduisent plus à l'avenir.

Réponse - Industrie

Diffusée le 28 juillet 1993

Les échanges postaux entre la métropole et la Réunion sont particulièrement importants. Le trafic moyen journalier des envois acheminés par avion varie selon les périodes de l'année, de 6,2 tonnes à 8,7 tonnes pour l'année 1992. Pour assurer le meilleur acheminement possible de ce courrier. La Poste a programmé tous les vols de la compagnie nationale Air France, desservant la Réunion, ce qui permet des embarquements quotidiens.

Les délais signalés résultent d'une inadéquation entre le trafic et les capacités réservées à La Poste sur les vols précités. Cette insuffisance quasipermanente des allotements entraîne des reports d'embarquement du courrier. Elle est plus pénalisante durant la période des fêtes de fin d'année marquée par une croissance très sensible du trafic.

En outre, au cours du 2e trimestre 1992, La Poste a entrepris de réorganiser progressivement ses services d'acheminement chargés du traitement du courrier échangé dans les relations avec les DOM. Des difficultés, inhérentes au démarrage de la première phase de cette opération, sont apparues au cours de l'automne dernier et des retards dans les expéditions de courrier n'ont pu être évités au mois de décembre 1992.

Enfin, dans la relation avec la Réunion des conditions météorologiques défavorables ont affecté le transport aérien au début de cet hiver. Pour améliorer la situation La Poste a décidé la création d'un centre unique de traitement du courrier échangé avec les DOM. Les travaux, actuellement en cours, devraient permettre, à la fin du 1er semestre 1993, le transfert sur ce centre de la totalité du trafic départ métropole actuellement traité dans plusieurs bureaux.

Par ailleurs, une étude est actuellement menée par La Poste et Air France en vue de connecter le réseau informatisé de gestion des expéditions de courrier avion et celui du transport aérien du fret. Cette interconnexion permettra la réservation anticipée des allotements en fonction du volume des expéditions de courrier y compris, à terme, vers les DOM.

La Poste envisage également d'expérimenter, au moins avec deux de ces départements d'outre-mer dont la Réunion, un système d'échange informatique des données relatives aux expéditions de courrier par avion. Enfin, les mesures de contrôle permanent des délais d'acheminement existant dans le sens DOM - Métropole, vont prochainement être étendues au courrier expédié vers les DOM, ceci en vue d'assurer un suivi régulier de la qualité de service dans ces relations.

Questions similaires

Déposée le 13 mars 1996 à 23h00
Similarité de la question: 58% Similarité de la réponse: 74%
Déposée le 16 décembre 1998 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 62%
Déposée le 24 juillet 1991 à 22h00
Similarité de la question: 51% Similarité de la réponse: 74%
Déposée le 12 mai 1993 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 79%
Déposée le 11 mars 1987 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 71%
Déposée le 3 novembre 1993 à 23h00
Similarité de la question: 67% Similarité de la réponse: 52%