Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Demande de naturalisation

Question écrite de - Cohésion sociale

Question de ,

Diffusée le 19 juin 2006

M. Hubert Haenel rappelle à Mme la ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité les termes de sa question n°21930 posée le 02/03/2006 portant sur les demandes de naturalisation, restée sans réponse à ce jour.

Réponse - Cohésion sociale

Diffusée le 19 juillet 2001

L'article 68 de la loi n° 2003-1119 du 26 novembre 2003 relative à la maîtrise de l'immigration, au séjour des étrangers en France et à la nationalité a modifié l'article 21-24 du code civil et a renforcé la condition d'assimilation à la société française en exigeant de tout candidat à la naturalisation une connaissance non seulement de la langue française, mais aussi des droits et devoirs conférés par la nationalité française.

Le niveau de connaissance de français requis est apprécié lors d'un entretien individuel du demandeur avec un agent préfectoral spécialement habilité à cet effet et tient compte de la « condition » du postulant, c'est-à-dire de son âge et de son niveau d'études. De plus, toute personne souhaitant acquérir la nationalité française par décret se verra remettre, lors du dépôt de sa demande, un guide exposant les grands principes et les valeurs qui fondent la République française et qui sont au coeur de la démocratie et de la citoyenneté.

Lors de l'entretien individuel précité, il sera vérifié que le postulant a retenu l'essentiel de ces notions. Ce nouveau dispositif sera effectif dès que les agents de préfectures seront tous formés aux conditions de passation de l'examen, afin d'assurer une égalité de traitement de tous les candidats sur l'ensemble du territoire français.

Les exigences sont dans l'intérêt même des candidats à l'acquisition de la nationalité française, qui, une fois notre allégeance obtenue, seront ainsi à même d'exercer pleinement toutes les prérogatives attachées à la qualité de citoyen français. Enfin, le Gouvernement a décidé de rendre obligatoire l'organisation par le préfet (ou le maire s'il le demande) de cérémonies d'accueil des nouveaux français dans un délai de six mois à compter de l'acquisition de la nationalité française (décision du comité interministériel à l'intégration du 24 avril 2006, formalisée dans la loi du 24 juillet 2006 relative à l'immigration et à l'intégration).

Questions similaires

Déposée le 19 juin 2010 à 22h00
Similarité de la question: 46% Similarité de la réponse: 95%
Déposée le 19 juin 2003 à 22h00
Similarité de la question: 43% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 19 juin 2002 à 22h00
Similarité de la question: 81% Similarité de la réponse: 80%
Déposée le 19 mai 2012 à 22h00
Similarité de la question: 29% Similarité de la réponse: 80%
Déposée le 19 décembre 2007 à 23h00
Similarité de la question: 19% Similarité de la réponse: 70%
Déposée le 29 janvier 2014 à 23h00
Similarité de la question: 30% Similarité de la réponse: 76%