Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Dépakine et autisme

Question écrite de Mme Laurence Cohen - Solidarités et santé

Question de Mme Laurence Cohen,

Diffusée le 12 juillet 2017

Mme Laurence Cohen interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le diagnostic de l'autisme chez les enfants en cas de traitement par Dépakine durant la grossesse.

Le scandale sanitaire de la Dépakine a été révélé, au grand public, en août 2016, par une femme épileptique, mère de deux enfants qui connaissent de très graves séquelles suite à ce traitement. En effet, ce médicament pris durant la grossesse par des femmes épileptiques, provoque des malformations, des retards mentaux, et des troubles autistiques importants chez les enfants.

La responsabilité du laboratoire Sanofi qui commercialise ce médicament depuis 1967 est indéniable, tout comme celle des autorités sanitaires qui sont restées longtemps silencieuses alors que des études scientifiques alertaient depuis des années sur les dangers avérés.

L'absence d'informations, ou des informations trop tardives, camouflées, sont à l'origine de ce scandale.

Plus de 14 000 femmes ont été exposées entre 2007 et 2014, selon un rapport rendu par les autorités sanitaires.

Suite au combat mené par les associations de victimes, notamment à travers la première action de groupe en matière de santé, en décembre 2016, un fonds d'indemnisation a été mis en place, de nouvelles recommandations sont faites en termes de prescription de ce médicament, et depuis le 1er mars 2017, un logo est apposé sur les boîtes de Dépakine pour alerter sur les dangers de ce médicament pour les femmes enceintes.

Néanmoins d'autres actions restent encore à faire, c'est pourquoi, elle lui demande quelles instructions elle entend donner aux centres de ressources de l'autisme (CRA), pour que la question de la prise de ce médicament soit systématiquement posée aux mères de familles dont les enfants sont atteints de troubles autistiques.

Ceci permettrait des diagnostics plus précoces et une meilleure prise en charge pour que ces enfants puissent vivre dans de meilleures conditions, et cela permettrait à nouveau d'établir clairement le lien entre ce médicament et l'autisme.

Réponse de Solidarités et santé

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 5 avril 2017 à 22h00
Similarité de la question: 95% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 11 mars 2019 à 23h00
Similarité de la question: 64% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 18 décembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 23 novembre 2016 à 23h00
Similarité de la question: 75% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 4 décembre 2017 à 23h00
Similarité de la question: 78% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 31 mars 2021 à 22h00
Similarité de la question: 77% Similarité de la réponse: 100%