Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Déploiement des effectifs des compagnies républicaines de sécurité sur les littoraux au cours de l'été 2024

Question écrite de M. Stéphane Ravier - Intérieur et outre-mer

Question de M. Stéphane Ravier,

Diffusée le 7 février 2024

M. Stéphane Ravier attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur et des outre-mer au sujet des dispositions prises à l'égard du déploiement des effectifs des compagnies républicaines de sécurité (dites « CRS ») sur les littoraux au cours de l'été 2024.

Il rappelle que ces unités participent à la sécurisation des plages depuis 1958. L'article L. 2213-23 du code général des collectivités territoriales (dit « CGCT ») précise que « le maire exerce la police des baignades et des activités nautiques pratiquées à partir du rivage ». La plage en elle-même constitue une voie publique dont la sécurisation revient donc aux forces de police nationale.

Il a appris que le ministre de l'intérieur avait pris la décision de retirer les CRS des plages pour les affecter à la sécurité des jeux Olympiques de Paris, soit 280 fonctionnaires en tout et pour tout.

De nombreux maires de communes littorales se sont alarmés de la situation. Ils craignent que les bandes et les délinquants, qui s'agglutinent massivement sur leurs plages, ne se sentent libres de commettre leurs méfaits tranquillement s'ils constatent l'absence de forces de police.

Par ailleurs, au vu de la menace islamiste et du contexte terroriste, il tient à rappeler que, sur la plage, seuls les CRS sont armés. Leur présence peut éviter qu'un attentat comme celui de Sousse, en Tunisie, en 2015, qui avait fait 39 morts, ne soit commis.

Enfin, il s'inquiète, auprès du ministre, du déficit de recrutement des nageurs-sauveteurs qui souffrent d'un manque d'effectifs d'au moins 5 000 personnels dans tout le pays.

En définitive, il souhaiterait connaitre les moyens qu'il a mis en oeuvre pour assurer la sécurisation de nos littoraux pendant l'été 2024, et s'il envisage d'adapter ses effectifs de CRS plutôt que de supprimer le dispositif.

Réponse de Intérieur et outre-mer

En attente de réponse

Questions similaires

Déposée le 15 mai 2023 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 8 février 2023 à 23h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 12 mai 2021 à 22h00
Similarité de la question: 71% Similarité de la réponse: 0%
Déposée le 10 septembre 2018 à 22h00
Similarité de la question: 65% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 12 juillet 2023 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%
Déposée le 7 juin 2023 à 22h00
Similarité de la question: 76% Similarité de la réponse: 100%