Tous les comptes rendus municipaux disponibles sur Pappers Politique !

Pappers Politique vous permet d'accéder et d'explorer les comptes rendus, délibérations et procès verbaux de conseils municipaux :
  • Anticipez les besoins et projets dans les municipalités et plus particulièrement les appels d'offre à venir.
  • Identifiez les communes actives sur vos thématiques de prédilection
Réserver une démo avec un expert

Désignation du juge français à la Cour pénale internationale

Question écrite de Mme Claire-Lise Campion - Affaires étrangères

Question de Mme Claire-Lise Campion,

Diffusée le 19 février 2012

Mme Claire-Lise Campion appelle l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la désignation du juge français à la Cour pénale internationale. En effet, les organisations non gouvernementales, syndicats et corps professionnels regroupés au sein de la Coalition française pour la Cour pénale internationale s'inquiètent de la lenteur et de l'opacité qui prévaut quant à la désignation du candidat français.

Ils demandent que cette candidature réponde scrupuleusement aux critères fixés par l'article 36 du statut de Rome. C'est pourquoi elle lui demande si le Gouvernement a pris en compte les propositions formulées par la Commission nationale consultative des droits de l'homme dans une lettre au Premier ministre en date du 16 octobre dernier.

Réponse - Affaires étrangères

Diffusée le 19 mars 2002

Conformément à l'article 36 4 a)-i-i) du statut de la Cour pénale internationale, M. Claude Jorda, actuel président du tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, a été proposé par le groupe français de la Cour permanente d'arbitrage et présenté par la France comme candidat au poste de juge à la Cour pénale internationale.

Dans le choix de la procédure de désignation, le Gouvernement a dûment tenu compte de l'avis formulé par la Commission nationale consultative des droits de l'homme, qui recommandait d'avoir recours aux propositions du groupe français de la Cour permanente d'arbitrage. Le candidat français répond aux critères fixés par le statut de la Cour pénale internationale dans son article 36, paragraphe 5.

Il remplit en effet les conditions pour être nommé aux plus hautes fonctions judiciaires en France : il a une compétence reconnue dans les domaines du droit pénal et de la procédure pénale ainsi qu'une expérience nécessaire du procès pénal, au plan interne aussi bien qu'international.

Questions similaires

Déposée le 19 novembre 2007 à 23h00
Similarité de la question: 70% Similarité de la réponse: 38%
Déposée le 19 mars 2002 à 23h00
Similarité de la question: 73% Similarité de la réponse: 65%
Déposée le 19 octobre 2006 à 22h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 48%
Déposée le 19 mars 2003 à 23h00
Similarité de la question: 66% Similarité de la réponse: 64%
Déposée le 19 août 2003 à 22h00
Similarité de la question: 56% Similarité de la réponse: 64%
Déposée le 19 mars 2002 à 23h00
Similarité de la question: 68% Similarité de la réponse: 72%